Publicité

Le metteur en scène Luc Bondy est mort

Cet homme de théâtre qui a travaillé avec les plus grands et dirigeait l’Odéon-Théâtre de l’Europe à Paris, est décédé à 67 ans. Réécoutez des entretiens diffusés sur France Culture.

Luc Bondy en 2012
Luc Bondy en 2012
© Reuters - Heinz-Peter Bader

Le metteur en scène Luc Bondy est décédé. Malade depuis longtemps, il était à la tête du théâtre de l'Odéon depuis 2012. Il avait dû reporter récemment la création d’Othello , prévue à partir de janvier, en raison de son état de santé.

Publicité

"Je ne sais pas combien de temps dans ma vie j'ai été à l'horizontale ou à la verticale, alors parfois je me dis que l'horizontale c'est pas mal non plus, on réfléchit, on voit le temps qui passe dehors, à travers la fenêtre, on voit les mois qui passent (…) Je ressentais les choses d'une manière très différente" , confiait-il au micro de Laure Adler en janvier 2014 en évoquant les maladies qui ont marqué son existence. Dans cet entretien intime, il revient sur sa vie, son enfance où il donnait des représentations, avec ses soeurs, dans la cave familiale, à Zurich, sur les marches en pierre. Mais aussi sur la naissance de son intérêt pour la mise en scène, durant les cours de théâtre proposés par son internat : "Quand on a commencé à travailler, instinctivement, quand je ne jouais pas, je me mettais toujours à côté d'un metteur en scène et je disais : ** «** Mais ils ne doivent pas croiser les jambes comme ça** »** .* Je suis rentré dans ce métier comme quelqu'un qui serait à côté, qui dit * « ** Est ce que je peux vous aider ? Je crois que la chaise est mal placée. ** »" .

Luc Bondy

44 min

Cet homme de theâtre qui a travaillé avec les plus grands est né le 17 juillet 1948, en Suisse, dans une famille de réfugiés juifs allemands. Il avait pour arrière-grand-père paternel un directeur du théâtre allemand de Prague, marié à une actrice de renom, Charlotte Bondy.

Si c'est d'abord en France, où il fût l'élève du metteur en scène, chorégraphe et comédien Jacques Lecoq, que Luc Bondy s'est formé, c'est en Allemagne qu'il débute sa carrière. A Hambourg, plus précisément, avec des pièces de Genet, Shakespeare, Ionesco etc., puis à Francfort et Cologne. Il est d'ailleurs élu membre de l'Académie des arts de Berlin en 1994. Luc Bondy fut également directeur du Festival de Vienne (Wiener Festwochen), en Autriche, de 2001 à 2013. En France, avant L'Odéon, c'est au Théâtre des Amandiers ou au Théâtre du Rond-Point, à Paris, qu'il s'est illustré.

A son actif, trois films (Die Ortliebschen Frauen , en 1979 ; Terre étrangère , avec Michel Piccoli, Bulle Ogier et Alain Cuny, en 1988 ; Ne fais pas ça avec Nicole Garcia, Natacha Régnier, Dominique Reymond, en 2004), plus de soixante-dix spectacles, et cinq livres, dont un recueil de poésie (Toronto , 2014).

Connu bien au-delà du monde francophone, Luc Bondy se disait "profondément européen" et, lors d'un de ses nombreux passsages à France Culture, il déclarait en novembre 2013 au micro de Caroline Broué dans la Grande Table :* "Je n’ai aucun sentiment nationaliste, mon identité est comme ces arbres qui ont de nombreuses racines."*

Le Théâtre de l'Europe a 30 ans

33 min

Florent Latrive ** et Hélène Combis-Schlumberger **

Soirée d'hommage sur France Culture dimanche

Retrouvez une soirée d'hommage à Luc Bondy ce dimanche 29 novembre dès 20h30 dans l'émission "Une saison au théâtre" de Joëlle Gayot et un retour sur son oeuvre lundi soir à 21h dans "La Dispute" d'Arnaud Laporte.