Le peuple, c'est quoi ?
Le peuple, c'est quoi ?

Le peuple, c'est quoi ? pour Sartre, Bourdieu, de Gaulle...

Publicité

Le peuple, c'est quoi ?

Par

Archives | Plus on en parle, moins on sait ce que c'est... Avec le mouvement des "gilets jaunes", on parle beaucoup du peuple, mais au fond qu'est-ce que c'est ?

Ecoutez philosophes (Jean-Paul Sartre, Jacques Rancière...), sociologues (Pierre Bourdieu) ou hommes et femmes politiques (Charles de Gaulle, Marine le Pen, Bruno le Maire, François Mitterrand...) donner leur définition du peuple, un mot-valise souvent instrumentalisé en politique, et pourtant essentiel. 

Les Chemins de la philosophie
59 min

Peuple = classe sociale ? 

Michel Onfray, 2015 « Le peuple c’est ce sur quoi s’exerce le pouvoir, donc le peuple c’est celui qui s’en prend la figure tous les jours, tous les jours, c’est celui qui va au boulot le matin. »

Publicité

François Mitterrand, 1974 «   Qu’est-ce que vous pouvez dire aux salariés qui vivent avec un Smic et qui ne tient plus comte de la capacité de l’augmentation constante des prix ? Il faut vraiment beaucoup de courage et de sens civique à notre peuple pour garder ce sang-froid, cette sérénité et finalement cette confiance. »

Jean-Paul Sartre, 1970 « Il y a 50 que le peuple et les intellectuels sont séparés il faut maintenant qu’il ne fasse plus qu’un non pas pour que les intellectuels donnent des conseils au peuple mais au contraire pour que ces masses prennent une forme neuve et c’est pourquoi je vous : nous nous retrouverons certainement. »

Peuple = électeurs ?

Bruno Le Maire, 2012 : « C’est  le peuple dans une démocratie qui décide, c’est même le principe de base de la démocratie. »

Nicolas Sarkozy, 2012 : « Je veux être le candidat du peuple de France. »

Marine Le Pen, 2017 « J’ai été à la table de ce débat la voix du peuple. »

Raphaël Ethnoven, 2017 « Le peuple change de sens selon celle ou celui qui se présente comme son candidat. Pour Jean-Luc Mélenchon par exemple, le peuple c’est la gauche profonde, pour Marine Le Pen le peuple c’est les patriotes contre ceux qui voudraient noyer leur pays dans l’Europe et la drogue. »

Peuple = mot-valise en politique ?

Donald Trump, 2017 : « Aujourd'hui nous transférons le pouvoir de Washington DC au peuple. »

Jacques Rancière, 2016 : « Le terme populiste fait partie de cet arsenal intellectuel du monde dominant parce que populisme ça veut dire quoi au juste ? Cela veut dire : Le peuple c’est des ignorants des arriérés, ils obéissent à des pulsions absolument primaires. Le terme populiste veut dire simplement du côté des gouvernants : « il  a que nous qui savons et les autres sont des imbéciles »  ».

Daniel Cohn-Bendit, 2016 : « Il faut arrêter de dire que le peuple a toujours raison, quand un peuple vote pour l’extrême droite, quand un peuple vote pour le nazisme, il n’a pas raison même si c’est le peuple. »

Charles De Gaulle, 1944 : « Paris libéré, libéré par lui-même, libéré par son peuple. »

Pierre Bourdieu : « Je pense que les peuples ont pris conscience du fait qu’ils avaient des intérêts communs et qu’il y avait des intérêts planétaires qui sont liés à l’existence de la terre, des intérêts que l’on pourraient appeler cosmologiques, dans la mesure où ils concernent le monde dans son ensemble ».

Rabbi Jacob, 1973 : « Les scélérats, vous avez vu ? C’est le peuple ça ! »

Du Grain à moudre
39 min