Publicité

Le Prix du Roman des étudiants France Culture – Télérama est attribué à Gaël Faye

Par
L'écrivain Gaël Faye en 2016.
L'écrivain Gaël Faye en 2016.
© AFP - Ulf Andersen / Aurimages / Ulf Andersen / Aurimages

Gaël Faye succède à Maylis de Kérangal, Eric Reinhardt et Olivier Bourdeaut, comme lauréat de la quatrième édition du Prix du Roman des étudiants France Culture – Télérama. Son roman "Petit pays", paru chez Grasset et déjà récompensé par le Goncourt des lycéens 2016, a conquis les jurés-étudiants.

« J’ai écrit ce livre en voulant donner à mon personnage la lucidité que je n’avais pas au même âge. » Gaël Faye, dans Ping Pong

Petit pays est le très remarqué premier roman du rappeur et compositeur franco-rwandais Gaël Faye, désormais devenu écrivain. Dans l’Afrique des Grands Lacs, entre le Burundi et le Rwanda, Petit pays nous fait entrevoir le génocide tutsi à travers les yeux de Gabriel, un enfant heureux. En partie autobiographique, ce roman nuancé s’attache à raconter la grande histoire du Burundi où l’auteur a lui-même passé son enfance jusqu’en 1995, alors que la guerre civile le poussait à l'exil en France. "Le pathos ne m’intéresse pas", avait confié l’auteur lors de sa venue dans Les Matins le 25 novembre dernier. "Il y a une force de résilience très impressionnante dans ces régions, je ne voulais donc pas travailler sur l’émotion. Il y a une force incroyable, la vie reprend ses droits."

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

"J’avais envie de raconter cette enfance douce, ce petit paradis. Et puis lorsque j’ai commencé à me mettre à ma table, il y a eu les attentats de Charlie et de l’Hyper Cacher en France. Je crois qu’on est perméable à notre environnement lorsqu’on écrit. C’est là que l’idée de l’impasse est apparue pour moi. J’avais l’impression qu’en France nous vivions dans une impasse, loin du bruit et de la fureur du monde et que d’un coup on a senti cette intrusion et que l’on est resté hagard face à tant de violence." Gaël Faye, dans Les Matins.

Le Prix du Roman des étudiants France Culture - Télérama, lancé il y a trois ans par France Culture et Télérama, avec le soutien du Ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a pour vocation de "faire découvrir la littérature d’aujourd’hui aux jeunes d’aujourd’hui". Quatre autres romans, signés Catherine Cusset, Jean-Paul Dubois, Laurent Mauvignier, et Eric Vuillard, étaient en lice pour ce prix.

Vous pouvez écouter Gaël Faye dans l’émission Ping Pong du 6 septembre dernier, dans Le Temps des écrivains, ou encore dans La Dispute où son livre a été discuté.