Publicité

Le prix Mauvais Genres est attribué à Cécile Coulon et le Mauvais Genres essai à Anne Carol

Par

__________________________________ *> Festival Mauvais Genres : Les prix Mauvais Genres | * "L'animal-tueur" dans les films et les livres

Cécile Coulon reçoit le prix Mauvais Genres pour « Le roi n'a pas sommeil » publié aux éditions Viviane Hamy et Anne Carol le Mauvais Genres essai pour « Physiologie de la veuve » paru aux éditions Champ Vallon.

Publicité

Première édition du prix Mauvais Genres cette année avec pour président, Jean-Pierre Dionnet . Il était entouré de Sandrine Treiner, François Angelier, Anaïs Kien, et Jean-Baptiste Thoret pour France Culture et Eric Aeschiman, David Caviglioli, Joseph Ghosn, Philippe Azoury, Marjolaine Jarry et Grégoire Lemenager pour le Nouvel Observateur.

« Le roi n’a pas sommeil » de Cécile Coulon
A vingt-deux ans, Cécile Coulon publie déjà son sixième ouvrage, « Le roi n’a pas sommeil », une tragédie dans l'Amérique rurale des années trente. Au cœur de l'histoire, les deux héros principaux sont Thomas Hogan, le fils unique de la famille et la propriété, entourée de quelques trois hectares de forêt. C’est le destin de ce garçon, né dans la maison. Il était un enfant sage, bon élève mais portait, malgré lui et dès le début, le poids de l’héritage familial, son histoire et sa culture.

Cécile Coulon
Cécile Coulon

Auteur précoce, Cécile Coulon écrit son premier roman à dix-sept ans seulement, « *Le voleur de vie * » aux éditions Revoir. La jeune auteure est née en 1990 à Clermont-Ferrand, elle y suit des études en hypokhâgne et khâgne et continue en Lettres Modernes à l’Université. En parallèle de sa passion pour la littérature (Steinbeck, Maupin, Tennessee Williams ou Prévert), elle cultive un goût certain pour le cinéma et la musique (Elvis Presley, Jerry Lee Lewis, Chuck Berry).

Réécoutez les émissions de France Culture avec Cécile Coulon .
« Physiologie de la veuve » d’Anne Carol
L'essai d’Anne Carol est une étude de la guillotine vue sous l’angle de la science et de la médecine. L’historienne revient sur cette invention d’un médecin et d’un chirurgien, conçue au départ pour assurer une mort rapide et douce. Mais très vite, des doutes s’imposent sur l’efficacité et l’instantanéité de cette pratique. La possibilité que la mort n’intervienne pas immédiatement suscitera l’imaginaire et de nombreux débats au cours du XIXe siècle. Elle questionne les médecins et la société face au corps du condamné.

Anne Carol
Anne Carol

Ancienne élève de l’École normale supérieure, Anne Carol est agrégée et docteur en histoire et enseigne l’histoire contemporaineà l'université d’Aix-Marseille I. Elle a publié de nombreux ouvrages dont une « *Histoire de l’eugénisme en France * » et « *Les médecins et la procréation XIXe-XXe siècles * » aux éditions du Seuil. Et elle est également l’auteure de « Les médecins et la mort : XIXe-XXe siècle » aux éditions Aubier, qui a reçu le prix de la Société Française d’Histoire de la Médecine.

Réécoutez les émissions de France Culture avec Anne Carol .
Ecoutez les deux lauréates, invitées du RenDez-Vous le vendredi 16 novembre à 19h.Cécile Coulon et Anne Carol sont également les invitées du festival Mauvais Genres , du 16 au 18 novembre, produit par France Culture et le Théâtre de la Criée à Marseille, pour une rencontre-signature à La Criée le samedi 17 novembre à 14h.