Le théâtre c'est quoi ?
Le théâtre c'est quoi ?

Le théâtre, c'est quoi ?

Publicité

Le théâtre, c'est quoi ? Pour Camus, Makeïeff, Rambert, Casarès...

Par

Archives | En plein Festival d'Avignon, on s'interroge : qu'est-ce que c'est que le théâtre, au fond ? "Le rendez-vous des hommes seuls" pour Jean-Louis Barrault, "une lumière dans l'obscurité" pour Mnouchkine, un endroit où "on s'ennuie" pour Michel Simon... Et pour vous, c'est quoi le théâtre ?

Qu'est-ce que le théâtre, au fond ? Dramaturges, comédiens, auteurs illustres du passé ou croisés dans les rues d'Avignon donnent leur réponse. 

Robert Hossein, 1992 : "Je suis très étonné que quelqu’un puisse dire "c’est ça le théâtre", qu’est-ce que ça veut dire ?"

Publicité

Michel Raskine, 2019 : "Tout peut faire théâtre. Toutes les situations."

Michel Simon, 1961 : "On va souvent au théâtre comme on va à un cours du soir ou à une conférence. On s'y ennuie. On bâille."

Françoise Rosay, 1958 : "On joue, on pleure tous les soirs à la même heure. C'est-à-dire qu'à 9h30 il faut pleurer ou à 8h35 faire rire, régulièrement, comme un bon fonctionnaire. C'est peut-être ça qui m'ennuie."

Laurent Terzieff, 1995 : "Le théâtre c'est mille choses mais c'est surtout une expérience collectivement vécue. Pour moi, c'est un miroir que l'on tend au public et qui reflète la vie des hommes à travers l'expérience du langage. Et j'insiste bien, à travers l'expérience sans cesse renouvelée du langage."

Blandine Savetier, 2019 : "Déjà, quand un acteur sur scène dit "je suis Athéna", s'il le dit vraiment, je le crois. C'est déjà du théâtre. Pour moi, ça vient beaucoup avec la question de l'art de la parole."

Albert Camus, 1959 : "Je trouve que le théâtre est un lieu de vérité. Oui, croyez-moi, pour vivre dans la vérité, jouez la comédie."

Macha Makeïeff, 2019 : "Pour moi, le théâtre est une célébration, ça s'éloigne du naturalisme. C'est forcément quelque chose d'une représentation. Il faut une sincérité absolue. Et beaucoup d'artifices, aussi. Et ce n'est pas contradictoire, au contraire."

Ariane Mnouchkine, 1985 : "Ça maintient une petite flamme allumée dans certaines cœurs, dans certains regards et dans certaines obscurités. Et ça sert à raconter des histoires vraies."

Olivier Py, 2019 : "D'abord, ce qui fait théâtre, c'est qu'il y a un théâtre. C'est le lieu lui-même qui va appeler le récit, qui va appeler la fiction, qui va rappeler les mythes, et puis, qui peut-être va appeler aussi les idées, et à travers les idées, aussi peut-être le sens."

Christiane Jatahy, 2019 : "Le théâtre, c'est un moment où quelqu'un est en train de voir l'autre. Donc le théâtre se passe de différentes manières. Mais c'est pas l'espace, c'est la relation. Et c'est important de penser aussi, je pense, que le théâtre passe aussi dans la vie."

Antoine Vitez, 1978 : "Le théâtre est profondément lié à la mort. Ça sert par définition, par nature, à représenter le court temps de la vie. Ça sert à s'enivrer de l'éphémère."

Jean-Louis Barrault, 1959 : "Je crois que le théâtre est une invention des hommes pour combattre la solitude et l'angoisse. C'est un rendez-vous des hommes seuls."

Pascal Rambert, 2019 : "C'est ce qu'avait défini Peter Brook dans son premier livre. C'est vrai. Il suffit que quelqu'un regarde un autre dans un espace particulier. Je peux regarder quelqu'un dans la rue à une terrasse de café, ça ne fera pas forcément théâtre. Quoi que. Pour moi, oui."

Daniel Jeanneteau, 2019 : "Pour moi, le théâtre, c'est ça, c'est d'abord la question du rapport. Ça peut être amoureux. "

Maria Casarès, 1958 : "La joie du comédien lisant une pièce, le travail passionnant des répétitions, et parfois, ces minutes de grâce où l'on se sent soudain le trait d'union entre une belle œuvre et un public mit soudain en rapport avec elle par le truchement de soi. Tout cela représente pour moi une chose trop chère, une nécessité trop évidente pour que je puisse en sacrifier une parcelle au cinéma."