Le vaccin contre la grippe protège du Covid-19 ?
Le vaccin contre la grippe protège du Covid-19 ?

Le vaccin contre la grippe protège-t-il du Covid-19 ?

Publicité

Le vaccin contre la grippe protège-t-il du Covid-19 ?

Par

Le vaccin de la grippe est-il efficace contre le Covid-19 ? C'est la question au cœur des Idées Claires, notre programme hebdomadaire produit par France Culture et Franceinfo destiné à lutter contre les désordres de l'information, des fake news aux idées reçues.

La campagne de vaccination contre la grippe est lancée depuis le début du mois d'octobre. Les français se sont rués sur ce vaccin, vidant ainsi la quasi totalité des stocks. De nombreux appels avaient été lancés en faveur de cette vaccination, notamment par l’Académie de médecine pour éviter que les malades de la grippe ne s’ajoutent à ceux du Covid-19 et engorgent davantage les hôpitaux.

Selon des études, le vaccin contre le grippe pourrait aussi préparer notre système immunitaire et ainsi le rendre plus fort face à une agression telle que le Covid-19. Alors, faut-il se vacciner contre la grippe pour se protéger du Covid-19 ? Pour répondre à cette question, nous avons interrogé Anne Goffard, professeure de virologie au CHU, à la faculté de pharmacie et à l'Institut Pasteur de Lille. 

Publicité
Vaccination contre la grippe
Vaccination contre la grippe
© AFP

Le vaccin contre la grippe protège-t-il du Covid-19 ?

Alors non, stricto sensu, le vaccin contre la grippe protège contre la grippe. Il ne protège pas contre le Covid-19. Cependant, il y a des études scientifiques, encore à confirmer, qui montrent que le fait de se vacciner contre la grippe stimule le système immunitaire et fait ce qu'on appelle, un entraînement du système immunitaire. Cet entraînement permettrait, en cas d'infection par le Covid-19, aux personnes malades de développer une réaction immunitaire et inflammatoire normale face à l'infection. Celle-ci resterait contrôlable et maîtrisable en évitant les conséquences catastrophiques au niveau pulmonaire ou cardiaque, qu'entraînent ces formes très sévères et qui conduisent les patients en réanimation.

Est-ce cela l’immunité croisée ?

Alors non, ce n'est pas du tout cela l’immunité croisée. L'immunité croisée, ce sera lorsque l'on aura un vaccin contre le SARS-CoV-2 à l'origine du Covid-19. Ce sera un vaccin qui protégerait peut être, en même temps, contre les autres coronavirus. Aujourd'hui, on ne sait pas s'il existera une immunité croisée contre les autres coronavirus, mais cette notion d'entraînement du système immunitaire n'a rien à voir avec une immunité croisée.

Il n’y a jamais eu de vaccin contre un coronavirus ?

C'est presque vrai, c'est-à-dire qu'effectivement, on n'a, jusqu'à maintenant, toujours pas de vaccin contre aucun coronavirus. Cela dit, depuis 2012 et son émergence chez l'humain, il y a eu le MERS-CoV, qui est un coronavirus qui circule au Moyen-Orient. Et depuis ce temps-là, quelques équipes de recherches ont essayé de développer un vaccin contre cette maladie. Ces premiers essais et ces premières recherches ont permis de démarrer celles sur la vaccination contre le SARS-CoV-2. Donc en effet, jusqu'à aujourd'hui, nous n'avons pas de vaccin contre aucun coronavirus.

Pourquoi est-ce si difficile de trouver un vaccin contre le Covid-19 ?

Quand un nouveau virus émerge et qu'on décide de faire un nouveau vaccin contre celui-ci, en dehors d'une pandémie, il faut dix ans pour le créer. Là, les essais vaccinaux sont en route et il y a déjà des études qui sont en train d'être faites. Alors, il faut bien voir que pour ce vaccin contre le SARS-CoV-2, ce sont les plus grands laboratoires pharmaceutiques qui se sont mis dessus et qui utilisent des technologies qu'on connaît déjà et dont on a l'habitude. À la fois pour la production industrielle, mais aussi pour les effets indésirables qu'ils peuvent engendrer. Donc ça, c'est déjà un petit peu rassurant.

Mais par ailleurs, il faut quand même suivre toutes les étapes d'un essai clinique à une phase 1, phase 2, phase 3. On teste ces vaccins sur des échantillons de population de plus en plus importants, pour s'assurer à la fois qu'il ne rend pas malade les personnes qu'on vaccine, mais aussi qu'il est efficace et qu'il les protège. Et ça, ça prend du temps. 

Un vaccin pour le printemps, est-ce réaliste ?

Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais quand la pandémie a démarré en février-mars 2020, on disait tous : "Il faudra un an, un an et demi pour avoir un vaccin opérationnel et efficace pour cette pandémie.” Voilà, au printemps, on sera à un peu plus d'un an après le début de la pandémie. Donc je pense qu'effectivement, c'est une échéance raisonnable et j'espère que l'on pourra donc, à ce moment-là, bénéficier de ce vaccin.

Un accident vient d'avoir lieu... Est-ce que cela veut dire qu'il faut se méfier des futurs vaccins ?

Cet essai vaccinal pour lequel un accident grave a été constaté, utilise justement une technologie vaccinale qui n'a jamais été utilisée jusqu'à aujourd'hui. On a pris le prétexte d'un nouveau virus, d'un nouveau vaccin pour essayer une technologie que l'on ne connaissait pas. Alors, on constate un effet indésirable grave. Moi, personnellement, je serais plus prudente vis-à-vis de ces vaccins là. En revanche, j’aurais moins d’a priori sur les autres vaccins qui utilisent des technologies vaccinales éprouvées depuis de longues années, qu'ils soient basés sur des adénovirus atténués, sur la vaccination contre la rougeole par exemple, ou d’autres outils actuellement en test.

Qui sera vacciné en premier ?

Il y a eu des recommandations qui ont été faites par le comité scientifique qui travaille et conseille le président de la République. Parmi ces recommandations, il était demandé notamment de vacciner, dans un premier temps peut-être, les professionnels de santé et les populations les plus exposées dont on sait maintenant qu'on a absolument besoin pour faire fonctionner notre économie. Probablement qu'il faudra aussi, vacciner très rapidement les populations les plus fragiles, et notamment les personnes âgées. Mais assez vite, nous devrons proposer cette vaccination à l'ensemble de la population.

Écoutez et abonnez-vous au podcast. Les Idées claires, c'est aussi une version à écouter d'une dizaine de minutes. À découvrir ici-même ou en vous abonnant pour ne pas rater un épisode.  

Le vaccin de la grippe est-il efficace contre le Covid-19 ?

9 min

Pour Android et autres applications : abonnez-vous avec le fil RSS.
Sur iTunes et téléphones Apple : abonnez-vous ici.