Publicité

Le vent de l'histoire de l'éventail

Par
Eventail brisé, 1660. Collection particulière.
Eventail brisé, 1660. Collection particulière.
© Radio France - Laurence Panelay

Un peu d'air frais avec un retour aux origines et aux évolutions de l'éventail à travers les siècles, grâce à Georgina Letourmy-Bordier, Docteur en histoire de l'art, expert en éventail.

Né dans la nuit des temps, l'éventail était par exemple nommé ripis en Grèce. Une feuille de myrte, d'acacia ou de lotus. Les Étrusques et les Romains en faisaient déjà un accessoire de mode féminine.

Il arrive en Europe vers le XIVe siècle du Japon et de Chine par les importateurs de la compagnie des Indes. Il se présente alors sous forme de drapeau : un carton rectangulaire sur un manche. Puis apparaîtra l’éventail brisé composé d’une série de petites lamelles retenues en partie haute par un ruban et en partie basse par une rivure. Et enfin l’éventail plié, tel qu’on le connaît aujourd’hui, deux panaches servent de support à une feuille. Ils sont en ivoire, écaille, nacre, os ou bois. Pour la feuille, on emploie de la soie, de la peau ou du papier.

Publicité
Panache d'éventails du XVIIIe. Collection Laëtitia Georges
Panache d'éventails du XVIIIe. Collection Laëtitia Georges
© Radio France - Laurence Panelay

L’éventail s’implante progressivement par la péninsule italienne. D’abord objet de pouvoir, utilisé seulement par les rois, il va progressivement devenir un accessoire de mode. Ce glissement est attribué à Catherine de Médicis, qui emmena d’Italie avec elle les éventails lors de son mariage avec Henri II. Mais il faudra attendre Marie de Médicis et son union avec Henri IV en 1600 pour que la mode s’impose réellement.

Devant le succès, à l'initiative de Colbert, est instituée la corporation des éventaillistes, le 15 février 1678. Étaient éventaillistes ceux qui pliaient et montaient les feuilles, les tabletiers réalisaient les montures dans l'Oise.

Le XVIIIe marque l’âge d’or de l’éventail dans les cours

C'est pendant cet âge d'or qu'il se répand dans la société. Et la gestuelle permet de distinguer la duchesse de la couturière. En devenant accessoire de mode quasi exclusivement utilisé par les femmes, l’éventail prend une nouvelle dimension. Il s'orne de différents sujets et devient un objet d’art.

"Cartes à jouer",1770, Coll L.Georges
"Cartes à jouer",1770, Coll L.Georges
© Radio France - LP
"Cartes à jouer", (dos) 1770, Coll L.Georges
"Cartes à jouer", (dos) 1770, Coll L.Georges
© Radio France - LP

Après être tombée en désuétude, la mode de l'éventail fera un retour à partir de 1850 avec l'ouverture à Paris de grandes maisons d’éventaillistes telles que Félix Alexandre, fournisseur des cours, ou Duvelleroy.

Comment ouvrir un éventail ? Y a-t-il un langage de l’éventail ? Georgina Letourmy-Bordier, nous décrypte quelques éventails de sa collection, ou provenant du Musée de l’éventail et de la boutique de Laetitia Georges :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

> A venir, deux expositions : - Les vingt ans du Musée de l'éventail du 15 octobre au 15 février 2014

- Le siècle d'or de l'éventail. Du Roi-Soleil à la Révolution, au musée Cognacq-Jay du 14 nov au 2 mars 2014

> Découvrez aussi à quoi ressemble l'éventail aujourd'hui