Leçon inaugurale de l'Ecole de Chaillot : Wang Shu

Publicité

Leçon inaugurale de l'Ecole de Chaillot : Wang Shu

Par

Leçon inaugurale

La leçon inaugurale de Wang Shu fera l’objet d’une publication prévue pour la fin de l’année 2012 : envoyez-nous vos coordonnées pour être informé de sa sortie : brabier@citechaillot.fr

Wang Shu a prononcé le 31 janvier 2012 la leçon inaugurale de l’Ecole de Chaillot, département formation de la Cité de l’architecture et du patrimoine. Il est un familier de la Cité, qui l’a accueilli à deux reprises : en tant que lauréat du Global Award for Sustainable Architecture en 2007* et pour un « Entretien de Chaillot » en 2008, grâce aux coopérations que l’Observatoire de l’architecture de la Chine contemporaine mène de longue date avec la Chine. Nous avons eu le plaisir d’apprendre qu’il est le lauréat 2012 du prix Pritzker, l’équivalent du prix Nobel pour l’architecture. Wang Shu nous montre comment la recherche de la qualité architecturale, urbaine et paysagère passe par la connaissance profonde de la tradition, sa compréhension et son dépassement, dans un contexte où le patrimoine fait l’objet de destructions à grande échelle.

Publicité

Wang Shu a étudié l’architecture à l’Université du Sud Est à Nankin, avant un doctorat en urbanisme à l’Université Tongji à Shanghai (2000). Il a créé son agence, Amateur Architecture Studio, avec sa femme Lu Wenyu en 1998 à Hangzhou, où il est directeur du département d’architecture de l’Ecole nationale des Beaux-Arts. Dans ce cadre, Wang Shu mène plusieurs coopérations avec la France : avec l’ENSA Paris-Malaquais depuis 2008 (qui vient de publier Architectures/Mutations, transformations urbaines en Chine , en coédition avec la Cité de l’architecture et du patrimoine), et avec CRATerre (ENSA de Grenoble) depuis 2010 pour le développement d’un laboratoire sur la terre à Hangzhou. Ses projets ont été diffusés à travers le monde dans de nombreuses revues et expositions (dont « Positions » en 2008 à la Cité de l’architecture et du patrimoine) et lui ont valu plusieurs distinctions dès 2003 en Chine, mais aussi à l’étranger, parmi lesquelles la Grande médaille d’or de l’Académie d’architecture en 2011.

Après avoir passé les années 90 sur les chantiers à apprendre les techniques traditionnelles auprès des artisans, il a réalisé plusieurs projets, surtout des équipements culturels, dans lesquels il fait preuve d’une approche sensible et poétique du savoir-faire constructif traditionnel tout en utilisant un vocabulaire architectural très contemporain : bibliothèque du collège Wenzheng à l’Université de Suzhou (2000) avec TONG Ming, Musée d’art contemporain de Ningbo (2005), « Five Scattered Houses » à Ningbo (2006), Jardin des tuiles à la Xe biennale de Venise (2006), « maison de la céramique » dans le parc de Jinhua (2007).

Au-delà des techniques constructives, ce sont aussi les formes et les usages traditionnels qu’il souhaite réinterpréter dans ses projets, afin de recréer une continuité, souvent perdue en Chine, avec la tradition : tours d’habitation (2006) et rénovation de la rue Zhongshan (2009) à Hangzhou, pavillon Tengtou-Ningbo à l’Exposition universelle de Shanghai (2010). Ses projets montrent un souci permanent des relations entre l’édifice, le paysage et la nature. Wang Shu se compare volontiers à un peintre classique : campus Xiangshan de l’Ecole supérieure des Beaux-Arts à Hangzhou (première phase en 2004, seconde phase en 2007), Musée d’histoire de Ningbo (2008). Le travail qu’il dirige actuellement pour la réhabilitation des friches portuaires de Zhoushan, en ayant fait appel à d’autres architectes lauréats comme lui du Global Award, montre toute l’attention qu’il porte au site, à son histoire, à ses anciens usages, et son attachement au recyclage.

L’Ecole de Chaillot a fait appel pour la première fois à un architecte étranger pour prononcer sa leçon inaugurale. Wang Shu a bien voulu tirer le fil rouge de ces leçons : la relation entre création, histoire et patrimoine. La publication de la leçon inaugurale de Wang Shu rejoindra celles de Bernard Desmoulin, Alexandre Chemetoff, Jean-Marie Duthilleul, Jean Nouvel, Pierre-Louis Faloci, Patrick Berger, Henri Gaudin, Yves Dauge.

*Décerné par la fondation LOCUS à la Cité de l’architecture et du patrimoine, partenaire du Global Award et chargée de sa valorisation culturelle http://locus-foundation.org

*** http://www.citechaillot.fr/fr/cite/action_internationale/observatoire_de_larchitecture_de_la_chine_contemporaine/*