Publicité

Les 50 ans de Bob Morane 2/2 : "J'ai autant de lecteurs adultes que de lecteurs jeunes"

Henri Vernes à l'occasion de l'exposition consacrée à Bob Morane à Paris le 2 Décembre 1993.
Henri Vernes à l'occasion de l'exposition consacrée à Bob Morane à Paris le 2 Décembre 1993.
© AFP - Pierre VERDY

Deuxième volet de l'entretien avec Henri Vernes dans "Mauvais genres" à l'occasion des cinquante ans de son héros Bob Morane. Il évoque l'Ombre Jaune et d'autres ennemis de son héros. Il parle de l'évolution de Bob Morane depuis 1953 et de ses adaptations à la télévision et en bande dessinée.

Après une première partie consacrée à son enfance rêveuse, sa jeunesse bourlingueuse, son activité dans le renseignement durant la guerre et des débuts de journaliste aboutissant à la création de Bob Morane, Henri Vernes nous parle de la construction et de l'évolution du personnage, de l'Ombre jaune et de l'extraordinaire diffusion de son héros. Passent également dans l'entretien, silhouettes inquiétantes, Jean Ray, Thomas Owen et Michel de Ghelderode. En bouquet final, une visite de l'antre aux merveilles qu'est l'appartement d'Henri Vernes.

Les 50 ans de Bob Morane avec Henri Vernes invité de "Mauvais genres" 2/2. Une diffusion du 03/01/2004

59 min

Henri Vernes revient sur la création des personnages qui entourent Bob Morane, comme l'Ombre Jaune, le Duplicateur, le Tigre ainsi que le cycle d'Ananke. Il s'explique sur la place de la violence : "J'ai toujours eu une grande admiration pour les anarchistes de la Belle Epoque qui avaient compris qu'on ne pouvait pas changer le monde sans la violence." Bien que les aventures de Bob Morane nous transportent parfois très loin de la réalité, Henri Vernes explique que pour écrire ses histoires, "très souvent je me base sur le temps présent, sur une sorte d'actualité".

Publicité

On n' a pas écrit un roman d'aventures original depuis l'Odyssée d'Homère. Dans l'Odyssée, il y a tout.

"Le succès a été quasi immédiat" à la parution des romans de Bob Morane comme l'explique son infatiguable créateur : "Je donnais en quelque sorte aux jeunes ce qu'ils n'avaient pas. C'était du point de vue politique et religieux complètement neutre. C'était un peu offrir aux jeunes ce qu'on ne leur avait pas donné jusque-là." Dans les années 50 et 60 l'attrait du fantastique dans la littérature et au cinéma , "c'était un vent qui soufflait" selon Henri Vernes qui s'y est engouffré avec fougue.

J'écris ce que j'ai envie d'écrire et je me soucie assez peu du public.

Le passage de Bob Morane en bande dessinée s'est fait très simplement, sur demande : "J'ai fait une première bande dessinée, la façon de travailler, c'est facile, ça se découpe comme un scénario de cinéma, par plan." Il donne également son avis sur les adaptations en série télévisée et le projet au cinéma. Sur l'évolution de son personnage, Henri Vernes, 85 ans, affirme : "Je crois que l'évolution est terminée. Il est devenu adulte, il a ses lettres de noblesse. Je peux lui faire faire n'importe quoi et on dit, Amen !"

Je n'ai jamais mêlé ma vie à Bob Morane ni Bob Morane à ma vie. Je ne rêve jamais de Bob Morane !

  • Mauvais genres
  • Première diffusion : 03/01/2004
  • Production : François Angelier
  • Réalisation : Brigitte Alléhau