Les compteurs Linky sont-ils dangereux ?
Les compteurs Linky sont-ils dangereux ?

Les compteurs Linky sont-ils dangereux ?

Publicité

Les compteurs Linky sont-ils dangereux ?

Par

Les idées claires | Les compteurs Linky émettent-ils des ondes nocives pour la santé ? C'est la question au cœur des Idées Claires, notre programme hebdomadaire produit par France Culture et Franceinfo destiné à lutter contre les désordres de l'information, des fake news aux idées reçues.

C'est un petit boîtier jaune fluo qui cristallise les passions depuis déjà plusieurs années : le compteur Linky doit remplacer les compteurs d'électricité traditionnels dans 35 millions de foyers français d'ici 2021. Ce nouveau compteur envoie en temps réel les informations de consommation d'énergie à Enedis, afin d'éviter le déplacement de techniciens pour le relevé annuel. 

Pourtant depuis le début de son installation, c'est une véritable fronde qui s'organise : des particuliers qui refusent l'installation chez eux, des associations de consommateurs et même des communes. Plusieurs maires ont déjà pris des arrêtés municipaux pour permettre à leurs administrés de refuser cette installation.

Publicité

Parmi les inquiétudes, il y a celles concernant la récupération des données personnelles par Enedis, le gestionnaire d'électricité, mais surtout les ondes émises par les compteurs Linky, qui seraient potentiellement dangereuses selon certains.

Nous avons posé la question de la dangerosité de ces compteurs à Olivier Merckel, chef de l'unité Agents Physiques à l'Anses, l'agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail.

Les compteurs Linky sont-ils dangereux ?

9 min

Les compteurs Linky sont-ils dangereux pour la santé ?

«Aujourd’hui, on a assez peu d’études sur les risques pour la santé liés aux compteurs Linky. Ce qu’on sait malgré tout, c’est que l’exposition des communications émises par ces compteurs est extrêmement faible et donc que la probabilité d’un risque pour la santé est très faible.»

Quel type d’ondes les compteurs Linky émettent-ils ?

«Le compteur Linky est un compteur d'électricité qui sert à mesurer la quantité d’électricité consommée et qui envoie des informations de consommation, notamment au réseau informatique d’Enedis, qui est le gestionnaire de la distribution d'électricité. 

[Ce compteur] émet effectivement une certaine quantité d’ondes électromagnétiques lorsqu’il envoie des communications à travers le réseau. Ces communications circulent sur les câbles électriques et donc ce sont ces câbles électriques qui vont rayonner une très faible quantité de champs électromagnétiques.»

Les ondes émises par les compteurs Linky sont-elles les mêmes que celles des smartphones ?

«Les ondes qui sont émises par les communications des compteurs Linky ne sont pas tout à fait les mêmes que celles des téléphones mobiles ou du wifi. En réalité, ce sont des ondes à une fréquence différente, beaucoup plus faible et qu’on peut comparer aux ondes émises par les lampes, les lampe à LED ou les lampes fluo-compactes ou encore par les chargeurs d’appareils électroniques.»

Quelle est la technologie CPL dont ces compteurs Linky sont équipés ?

«Le Courant Porteur en Ligne est utilisé notamment pour faire fonctionner les boxes Internet. 

L’ADSL en réalité fonctionne un peu comme le CPL ; c’est-à-dire qu’on a le téléphone fixe qui transite par les câbles du téléphone et puis on a aussi le réseau Internet qui transite par ces mêmes câbles, mais à d’autres fréquences. 

Le CPL, c’est le même principe : on a l’électricité qui transite dans les câbles électriques et on a donc les communications Linky, qui transitent par le biais [...] du CPL. Les expositions qui sont dues au CPL des compteurs Linky sont très inférieures, c’est-à-dire 100 ou 1 000 fois inférieures aux valeurs limites réglementaires.»

Les compteurs Linky sont-ils dangereux pour les électro-hypersensibles?

«L’électro-hypersensibilité se définit comme le fait pour certaines personnes qui ressentent des symptômes au voisinage d’une exposition à des champs électromagnétiques. Elle se définit par le fait d’attribuer ces symptômes, ces effets sur leur santé à leur exposition aux champs électromagnétiques et le compteur Linky fait partie des sources de champs électromagnétiques, tout comme les antennes relais de téléphonie mobile, mais aussi le courant électrique de secteur qui font partie de ces sources qui peuvent être incriminées par les personnes électro-hypersensibles.»

Y a-t-il un danger quand plusieurs compteurs Linky sont dans une même résidence ?

«Effectivement, sur un palier d’immeuble, on peut avoir plusieurs compteurs, jusqu’à une dizaine. On va avoir tous ces compteurs qui vont communiquer, pas forcément en même temps mais en réalité, ces émissions sont extrêmement brèves, 140 millisecondes, pas plus. Et elles sont de niveau très faible donc globalement, même si on a beaucoup d’émissions en même temps, on aura toujours une exposition des personnes extrêmement faible.»

Pourtant, les compteurs communiquent plus que ce qu’Enedis avait annoncé

«Effectivement, au début quand on s’est intéressé à cette question, on nous avait dit que les compteurs émettaient seulement moins d’une minute, la nuit pour transmettre les données de consommation. Lorsqu’on a fait des mesures chez des personnes, on s’est rendu compte qu’en réalité le compteur émettait beaucoup plus souvent, entre 4 et 6 fois par minute. Mais encore une fois, [il s'agit d']un temps de communication à chaque fois très bref, et surtout, une intensité et un niveau d’exposition extrêmement faibles.»

Pourquoi les compteurs Linky suscitent-ils autant de rejet ?

«Les controverses qui sont associées aux compteurs Linky trouvent leur origine dans un certain nombre de questions.

Il n’y a pas que la santé, la question de l’accès aux données personnelles, le respect de la vie privée mais aussi des interrogations quant à l’utilité économique ou écologique de l’ensemble de ces compteurs a été posée et ça participe de la controverse.

Il faut bien aussi noter que ces compteurs Linky représentent l’intrusion dans l’espace privé, quelque chose de très intime ; l'intrusion d’un boîtier communicant qui va transmettre des informations à l’extérieur et [qui] peut être perçu très négativement par certaines personnes.»

Retrouvez Les Idées claires en podcast RSS et sur iTunes.