Publicité

Les croisades vues d'Orient : découverte et représentations de l'Autre

Par
La conquête de Jérusalem par Giraudon
La conquête de Jérusalem par Giraudon
- Wikimedia Commons

Lorsque débute la Première Croisade (1097-1099), les deux mondes, l’oriental et l’occidental, se connaissent déjà grâce aux pèlerinages, mais restent profondément étrangers à la culture et à la religion de l’Autre. Mais les Orientaux ont-ils compris la signification des croisades en Occident ?

Les croisades vues d'Orient

1h 04

Lorsque débute la Première Croisade (1097-1099), les deux mondes, l’oriental et l’occidental, se connaissent déjà grâce aux pèlerinages, aux marchands et aux voyageurs, mais restent profondément étrangers à la culture et à la religion de l’Autre. L’installation des Francs dans la région, par-delà la violence des conflits militaires, ne manqua pas de susciter des réactions diverses de la part des populations locales, qui oscillèrent selon les époques, les circonstances et les hommes, de l’hostilité déclarée à l’estime — parfois même à l’admiration —, en passant par l’indifférence ou l’incompréhension. Les Orientaux ont-ils compris la signification des croisades en Occident ? Ont-ils partagé des valeurs communes avec leurs agresseurs ? En quoi leur système de représentation des croisés a-t-il influencé leur comportement sur le terrain ? Il ne fait pas de doute que les réponses à ces questions permettent d’éclairer certains aspects de l’histoire complexe des relations entre Orient et Occident.

Une conférence enregistrée en janvier 2017.

Publicité

Anne-Marie Eddé, Directrice de recherche au CNRS (Institut de recherche et d'histoire des textes.

Cours Public Mazier : conférences ayant lieu sur le Campus Mazier de Saint-Brieuc dans le cadre des cours publics.