Publicité

Les déchets marins en Méditerranée

Par

La mer méditerranée est la zone la plus affectée dans le monde par les déchets marins. Les sources marines représentent une part importante des apports en raison du trafic maritime. François Galgani, océanographe biologiste, est l’invité de l’Université de Corse sur ce thème.

Dans le cadre de son cycle annuel de conférences, le centre culturel de l'Université de Corse reçoit François Galgani, océanographe biologiste.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Les débris marins sont actuellement observés partout dans les océans, notamment en mer Méditerranée qui est la zone la plus affectée dans le monde. Avec une population littorale supérieure à 2 millions d'habitants, des quantités de déchets générés à terre représentant entre 208 à 760 kg/an, un tourisme développé, les apports continentaux des fleuves ou du ruissellement, les sources de pollution sont multiples.

Publicité

En Méditerranée, les sources marines représentent également une part importante des apports en raison d'un trafic maritime qui représente 30% du trafic mondial. Dans ce contexte, une synthèse sera présentée sur la situation des déchets en mer Méditerranée avec de nombreux exemples relatifs à la situation particulière de la Corse.

Enregistré en février 2016 au Spaziu universitariu Natale Luciani (Corte, Université de Corse).

Réalisation : Nicolas Fresi.

Plus d'informations sur la programmation culturelle de l'Université de Corse en cliquant ici.