Publicité

Les Français lisent toujours autant malgré internet et les séries

Par
En 2018, le Salon du livre de Paris avait accueilli 165 000 visiteurs et 3 900 auteurs selon les organisateurs.
En 2018, le Salon du livre de Paris avait accueilli 165 000 visiteurs et 3 900 auteurs selon les organisateurs.
© Maxppp - Bruno Levesque

Repères. Le 39e Salon du livre vient d'ouvrir ses portes à Paris : 165 000 visiteurs sont attendus d'ici lundi. Le Centre national du livre a publié à cette occasion son baromètre sur les Français et la lecture : ils lisent toujours autant malgré la concurrence d'internet et des séries.

A l'occasion du 39e Salon du livre qui se tient à Paris du 15 au 18 mars, le Centre national du livre (CNL) publie son baromètre sur les Français et la lecture. Cette étude est réalisée tous les deux ans depuis 2015 avec Ipsos et elle révèle une stabilité : les Français restent de grands lecteurs malgré la concurrence d'internet et des séries. Cependant, le baromètre met en lumière de nouvelles tendances : croissance du support numérique, des livres d'occasion, de la science-fiction et des BD chez les jeunes. Par ailleurs, la lecture reste une activité fortement déterminée par le sexe, le milieu social et l'âge : les femmes âgées et diplômées demeurent les plus grandes lectrices.

4 min

Globalement, les Français lisent toujours autant 

En 2019, 92% des Français interrogés se déclarent lecteurs d'après le baromètre du CNL. "Lecteurs au sens large", précise Armelle Vincent Gérard, en charge du baromètre chez Ipsos : "Romans, essais, dictionnaires, livres de cuisines, etc. Il s'agit en fait de l'ensemble du marché du livre". Ce chiffre reste stable dans le temps (91% des sondés se déclaraient lecteurs en 2017).

Publicité
- CNL / Ipsos

Dans le détail, on apprend que la lecture est une activité qui se pratique plutôt le soir avant le coucher pour 44% des lecteurs, alors que la moitié des sondés affirment lire quotidiennement. Si le domicile reste le lieu privilégié pour lire (95% des sondés affirment lire chez eux), de plus en plus de sondés précisent qu'ils lisent lorsqu'ils sont en mobilité : dans les transports en commun et dans les lieux publics (des pratiques qui se renforcent par rapport aux années précédentes).

"Le constat global est positif", selon Vincent Monadé, président du Centre national du livre, "mais il n'empêche : le grand enjeu actuel consiste à remettre la lecture au cœur des loisirs des Français. Nous perdons des points face aux concurrents que sont devenus les jeux vidéo, les séries, internet, les réseaux sociaux. Il faut rappeler tout ce que la lecture apporte aux gens : du plaisir, de l'évasion, des connaissances - notre sondage le montre via les réponses des personnes interrogées. Par ailleurs, entre 'lecteurs' et 'électeurs', il n'y a qu'une lettre de différence et ça n'est pas un hasard selon moi, même si c'en est un étymologiquement".

"La BD, les comics, la SF sont les genres les plus populaires chez les jeunes. Des jeunes qui deviennent lecteurs par la suite !" : Vincent Monadé, président du Centre national du livre (CNL).

3 min

4 min

Les jeunes redéfinissent le marché du livre

"On ne dira jamais assez merci à J.K. Rowling et George R. Martin pour avoir écrit Harry Potter et Game of Thrones", déclare Vincent Monadé, "ces deux auteurs ont contribué à créer des générations de lecteurs. Toute la culture portée par la 'Japan expo' également : les mangas, le cosplay... Tout cela est important car lorsqu'on fait d'un jeune un grand lecteur, on ne le perd jamais. Alors que tenter de le faire à 30 ou 35 ans est quasi impossible."

Les mangas comics représentent 22% des livres lus selon cette étude, en hausse de 5 points en deux ans
Les mangas comics représentent 22% des livres lus selon cette étude, en hausse de 5 points en deux ans
© Radio France - julien fleury

Dans l'étude du CNL et d'Ipsos, les jeunes constituent une part importante des lecteurs. Les 15-24 ans sont globalement plus lecteurs qu'en 2017 (+8 points en 2019) mais ils se concentrent sur des genres littéraires bien particuliers : BD, comics, mangas, science fiction. 

Les livres numériques et d'occasion séduisent de plus en plus 

L'utilisation du livre numérique est également plus répandue chez les jeunes : "Alors que les Français dans leur ensemble restent attachés au format papier, la jeune génération se laisse convaincre par le numérique", précise Armelle Vincent Gérard. _"Plus de la moitié des 15-24 ans lisent des livres dans ce format et le premier support de lecture dans ce cas est le smartphone ! Globalement, le numérique gagne du terrain : en 2009, nous avions publié une étude qui montrait que 5% des lecteurs utilisaient le numérique, avec beaucoup d'hommes. Aujourd'hui, ils sont 24%."  _Succèsessentiellement donc auprès des jeunes, des étudiants ou bien des CSP + et de Franciliens.

Autre tendance qui émerge, notamment chez les jeunes : les livres d'occasion, qui grignotent de plus en plus de parts de marché. "Ce secteur représente aujourd'hui 15% des ventes", explique Vincent Monadé, "et c'est un problème pour l'instant car les créateurs - auteurs et éditeurs - ne récupèrent rien sur ces transactions".

"Les Français restent attachés au format papier mais le livre numérique gagne du terrain, 24% des lecteurs disent l'utiliser, notamment chez les jeunes" : Armelle Vincent Gérard, Ipsos

2 min

En savoir plus : Lire c’est vivre !
28 min

La lecture : une pratique déterminée par le sexe, l'âge et le milieu social

"Ce baromètre révèle une fracture sociale par rapport à la lecture", explique le président du Centre national du livre."On constate que les jeunes qui sont le plus lecteurs sont les jeunes dont les parents sont très lecteurs. La famille est un facteur fondamental. L'Ecole fait ce qu'elle peut, les bibliothèques publiques également. Mais ça ne suffit pas, il faut continuer à se battre pour mettre des livres entre les mains des enfants".

Au collège Cabanis, à Brive-la-Gaillarde, expérimentation de l'opération "Silence, on lit !" qui consiste à consacrer quinze minutes par jour à la lecture, à l'école, au collège ou au lycée. Janv 2019
Au collège Cabanis, à Brive-la-Gaillarde, expérimentation de l'opération "Silence, on lit !" qui consiste à consacrer quinze minutes par jour à la lecture, à l'école, au collège ou au lycée. Janv 2019
© Radio France - Nicolas Blanzat

Le Centre national du livre a mis en place des initiatives comme l'opération "Partir en livre" dont la cinquième édition a lieu l'été prochain du 10 au 21 juillet, en partenariat avec le ministère de la Culture. Des milliers d'animations sont mises en place dans toute la France : rencontres d'auteurs, lectures publiques... Dans des lieux comme des campings, des libraires, des collectivités territoriales ou encore au Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis. L'an dernier, les 7 000 animations avaient touché 700 000 personnes d'après les organisateurs.

Le Centre national du livre a également signé un partenariat avec McDonald's "qui met des livres dans les mains des enfants et au sein de familles qui n'en ont pas", précise Vincent Monadé. "Autrement, la lecture est une pratique qui reste fortement ancrée chez les femmes de plus de 65 ans et beaucoup moins chez les classes sociales inférieures ; on constate également un gros décrochage chez les hommes âgés de 25 à 40 ans".