Publicité

Les migrations vers les Etats-Unis stagnent

Par
En 2014, les immigrés représentaient 13,3% de la population américaine
En 2014, les immigrés représentaient 13,3% de la population américaine
© AFP - JOE RAEDLE

Pays d’immigration par excellence dans le monde, les Etats-Unis connaissent une stagnation dans le nombre d’immigrés qui arrivent dans le pays. Le rêve américain aurait-il du plomb dans l’aile ?

Dans un mois auront lieu les élections présidentielles au pays de l’oncle Sam. Entre l’ex-first lady et le magnat mégalomane Donald Trump les Américains doivent faire leur choix. Un des critères décisifs, comme en Europe avec la montée des populismes, sera la question migratoire. La position du millionnaire de 70 ans originaire du Queens est claire : les immigrés ne sont pas les bienvenus dans le pays surtout s’ils sont originaires du Mexique. Une ineptie humaine, politique et économique. Les immigrés mexicains depuis les années 80 sont la principale main d’œuvre - peu onéreuse - du pays. A une époque où les murs ne cessent de se dresser entre les nations au sens propre comme au figuré, il convient de revenir en chiffres sur la réalité migratoire des États-Unis.

L'identité américaine s'est construite sur plusieurs vagues successives d’immigration depuis la découverte du continent par les Européens en 1492. Cosmopolite, multiculturel, métissé : les qualificatifs qui faisaient ses forces sont doucement en train d’être critiqués par la population. En cause, le chômage, des inégalités en hausse. Comme souvent, l’étranger est désigné responsable des maux de la société. Or la part des immigrés aux États-Unis n’a pas bougé. En 2014, le nombre d’immigrés dans le pays était de 42,4 millions.

Publicité
Part de la population immigrée aux Etats-Unis
Part de la population immigrée aux Etats-Unis
© Radio France - Antoine Guerrier

Par ailleurs selon les estimations du Département de la sécurité intérieure des États-Unis il y aurait 11,4 millions d’immigrés illégaux répartis à travers le pays. Un chiffre en hausse de 227% entre 1990 et 2012. La plupart des immigrés illégaux se trouvent dans les états frontaliers du sud du pays. Pour les trois états qui connaissent la plus importante concentration, on estime qu’ils sont près de 2,5 millions en Californie, 1,8 millions au Texas et 1 million en Floride.

Passez sur chaque État pour obtenir des précisions sur le nombre d'immigrés clandestins et leurs principales provenances, selon les dernières estimations. Circulez dans la carte, zoomez et dézoomez avec le bouton +/- :

Sources : Pew Research Center, Integrated Public Use Microdata Series (IPUMS), American Community Survey.

Ces localisations s’expliquent par l’origine des immigrés illégaux. Près de 80% seraient originaires d’Amérique du Nord, centrale et des Caraïbes. Les Mexicains représentent à eux seuls 60% des immigrés illégaux selon le département de la Sécurité intérieure des États-Unis.

Ces chiffres sur l’immigration illégale au premier abord montrent une explosion du nombre d’immigrés illégaux, cependant ils sont à re-contextualiser et à corréler à l’évolution totale de la population américaine. En effet, en 1990, elle était de 249,6 millions d'individus, soit 1% d’immigrés illégaux. En 2012, la population passait à 314,1 millions, soit 4% d’immigrés illégaux. Ainsi, en pourcentage de la population le nombre d’immigrés illégaux n’est qu’en légère augmentation en l’espace de 22 ans. D'autant plus qu'il ne cesse de diminuer.

Suite au pic de 2007, estimé à 12.2 millions d'immigrés clandestins (4% de la population américaine, et 30% des personnes nées à l'étranger), leur nombre ne cesse de décroître, d'au moins 10% selon les estimations les plus récentes. Entre 2009 et 2012, le nombre d'immigrés clandestins mexicains a baissé d'un demi million . Non seulement les Mexicains arrivent en moins grand nombre aux Etats-Unis, mais les immigrés rentrent davantage chez eux, au Mexique.

Pour ce qui est de l’évolution du nombre d’immigrés, il est en stagnation depuis 2000 que ce soit en valeur absolue ou en pourcentage rapporté à la population totale.

Evolution de la part des immigrés dans la population américaine
Evolution de la part des immigrés dans la population américaine
© Radio France - Antoine Guerrier

A l’image des immigrés illégaux, les immigrés légaux se concentrent dans les mêmes États frontaliers. En Californie, ils représentent 27,1% de la population, dans l’État de New York ils sont 22,6% de la population, dans le New Jersey 21,9% et en Floride 20%.

Passez sur chaque État pour obtenir des précisions sur le nombre d'immigrés clandestins et leurs principales provenances, selon les dernières estimations. Circulez dans la carte, zoomez et dézoomez avec le bouton +/- :

Source : United States Department of Homeland Security

Cependant, en l’espace de 54 ans, le profil des immigrés a totalement changé. A l’image des vagues successives d’immigration dans le pays depuis sa colonisation, la provenance des immigrés a elle aussi évolué. Dans les années 60, l’immigration italienne est la plus importante dans le pays suivi des Allemands et des Canadiens. Une tendance qui se confirme jusque dans les années 80 où les Mexicains détrônent les Italiens pour devenir, encore aujourd’hui le groupe d’immigrés majoritaire dans le pays.

A écouter : le magazine de la rédaction

Le magazine de la rédaction

55 min