Les ondes de téléphone sont-elles dangereuses pour la santé ?

Nos téléphones portables sont-ils dangereux pour notre santé ?
Nos téléphones portables sont-ils dangereux pour notre santé ?

Mon téléphone est-il dangereux ?

Publicité

Les ondes de téléphone sont-elles dangereuses pour la santé ?

Par

Nos téléphones portables ont-ils un impact sur notre santé ? C'est la question au cœur des Idées Claires, notre programme hebdomadaire produit par France Culture et franceinfo destiné à lutter contre les désordres de l'information, des fake news aux idées reçues.

Voilà près de 20 ans que les téléphones portables sont massivement entrés dans notre quotidien, mais à en croire un grand nombre de sites internet et de reportages télévisés, l’innocuité des ondes émises par ces téléphones est loin d'être établie. 

Pourquoi a-t-on l'oreille qui chauffe après une longue conversation téléphonique ? Faut-il éloigner son téléphone en charge de sa table de nuit pour ne pas être exposé pendant son sommeil ? Est-il dangereux d'habiter sous une antenne relais ?

Publicité

Autant de questions que nous avons posées à René de Sèze, médecin et chercheur à l'Ineris (Institut national de l'environnement industriel et des risques).

Les ondes de téléphone portable sont-elles dangereuses pour la santé ?

René de Sèze : "Il n’y a pas aujourd'hui de risques avérés pour la santé, des ondes de téléphones portables."  

C’est quoi en fait les ondes du téléphone ?

René de Sèze : "Ces ondes, ce sont des rayonnements électromagnétiques, c’est la combinaison d’un champ électrique et d’un champ magnétique qui se propage dans l’environnement et qui sont destinés à atteindre des récepteurs radio, des antennes de réception de téléphonie cellulaire, des récepteurs de télévision, etc."

Les ondes de téléphone, radio et télévision c’est pareil ?

René de Sèze : "Elles ressemblent un petit peu aux ondes de la radio et de la télévision. Par exemple, les ondes de la radio ce sont des mégahertz, donc on est autour de 100 mégahertz, pour la télévision on est entre 200 et 800 mégahertz. Et à partir de 700 mégahertz on a les ondes de la téléphonie cellulaire qui sont à 700, 800, 900 et qui peuvent aller jusqu’à 1 800 ou 2 600 mégahertz, voire plus pour les futures utilisations et notamment la 5G qui est en train de se développer."

Plus on monte en fréquence plus c’est dangereux ?

René de Sèze : "C’est vrai pour les rayonnements ionisants, plus ils ont de l’énergie plus les dégâts sont importants. Par contre, ce n’est pas uniquement dépendant de la fréquence, la preuve c’est que dans le domaine des radiofréquences on est entre 1 mégahertz et 1 gigahertz. Après on a des fréquences beaucoup plus élevées, par exemple pour le visible mais ce n’est pas pour ça que la lumière visible provoque des dégâts. "

Ondes de téléphone, micro-ondes, c'est pareil ?

René de Sèze : "Les ondes de micro-ondes font cuire des aliments parce qu’on a de très fortes puissances. Par exemple, la puissance d’un four micro-ondes est de l’ordre de 1 000 watts, alors que la puissance qui est émise par un téléphone portable est au maximum de 0,25 watts. Ça ne peut pas faire cuire des aliments parce qu’il n’y a pas suffisamment de puissance, même si on est aux mêmes fréquences."

Pourtant quand on téléphone, ça nous chauffe l’oreille ...

René de Sèze : "Ce ne sont pas vraiment les ondes, c’est le téléphone. Lorsque que je mets quelque chose sur la peau, sur l’oreille, la température va monter à 37°C ,voire un peu plus. Comme le téléphone est un objet électronique qui chauffe lui-même via des circuits électriques et électroniques à l'intérieur, le téléphone lui même chauffe et cette chaleur va se transmettre à l’oreille. Donc la température de la peau va augmenter de 2, 3 ou 4 degrés. En revanche, l’augmentation de température qui est liée à l’exposition aux ondes radiofréquences est de l’ordre du dixième de degré, ça a été calculé et mesuré."

Les études épidémiologiques montrent-elles des risques ?

René de Sèze : "Les premières études avec 200, 500, 600 patients étaient globalement négatives, sauf une ou deux. Après il y a eu une très grosse étude qu’on a appelée “Interphone” qui a porté à peu près sur 10 000 sujets. Cette étude a montré une augmentation du risque du cancer du cerveau, pour les plus forts utilisateurs du téléphone portable. C’est-à-dire que la catégorie de 10% les plus exposés avait une augmentation de 40% de risque de cancer du cerveau. Or, on ne constate pas dans la population générale une augmentation massive des incidences des cancers du cerveau. Donc, il n’est pas sûr que ce risque soit réel, c’est ce qu’on appel un risque non avéré, il n’est pas prouvé.  Et peut-être que le risque met plus longtemps à se manifester, peut-être qu’il faut 30 ans pour que le risque se manifeste ou s’exprime et c’est pour ça qu’il y a d’autres études qui sont en cours, qu’on appelle des études de cohorte et qui étudient les populations tout au long de leur vie, pour voir si on peut détecter l’augmentation de cette incidence de cancers, si elle existe."

Garder son téléphone près de soi quand on dort, c’est mauvais ? 

René de Sèze : "Les émissions sont de très courtes durées et si on ne bouge pas comme dans le sommeil, les expositions sont assez espacées, donc il n’y a pas de risque de cette exposition. D’autant plus que le téléphone n’est pas collé à l’oreille. En revanche, si on craint l’exposition "inutile", il est tout à fait possible d’éteindre son téléphone portable lorsque l’on dort." 

Mettre son téléphone dans sa poche, ça fait baisser la fertilité ?

René de Sèze : "Il y a un certain nombre d’études qui montrent une modification de la fertilité lors de l’utilisation de téléphone portable soit chez des personnes, soit chez des animaux. La plupart de ces études sont d’origines turques ou indiennes et n’ont pas été confirmées à ce jour par des études occidentales. Il y a sûrement d’autres études à faire pour vérifier ce point, mais pour l’instant il n’y a pas le niveau de preuves qui permet de dire : “Oui, le téléphone portable dans la poche entraîne un défaut de fertilité”."

Écoutez et abonnez-vous au podcast

Les Idées claires, c'est aussi une version à écouter d'une dizaine de minutes. À découvrir ici-même ou en vous abonnant pour ne pas rater un épisode.

Les Idées Claires : Les ondes de téléphone sont-elles dangereuses pour la santé ?

9 min

Pour Android et autres applications : abonnez-vous avec le fil RSS.

Sur iTunes et téléphones Apple : abonnez-vous ici