Les répercussions de la révolution d'octobre en Europe dans l'entre-deux-guerres

Publicité

Les répercussions de la révolution d'octobre en Europe dans l'entre-deux-guerres

Par
Assemblée du soviet de Petrograd en 1917
Assemblée du soviet de Petrograd en 1917

Après Octobre 1917, l’Europe est traversée par une frontière de régime autant que de valeurs. A l’Est s'étend un espace "rouge" où se construit un Etat de type nouveau, né de la Révolution. Comment ont réagi et ont agi les diplomaties, les gouvernements, les intellectuels et citoyens engagés ?

Pendant des décennies, la réalité du régime soviétique a été occultée par des images mythiques : les grands travaux, les kolkhoziennes souriantes, les ouvriers épanouis, les figures paternelles de Lénine et de Staline. Pourquoi, pendant si longtemps, la répression politique, les purges, les famines n'ont-elles pas provoqué en Occident de remises en cause décisives ? Les relais à cette propagande, en France, furent multiples, depuis la classique diplomatie jusqu'à l'industriel fasciné par les grands travaux, en passant par le journaliste soviétique familier des mondanités parisiennes, le kominternien œuvrant dans la clandestinité, le militant communiste ou le compagnon de route éblouis par le voyage en URSS. Chez tous, un point commun : la répétition d'un discours dessinant une image toujours plus uniforme et plus positive du pays des Soviets, qui récupère une part bien choisie de l'héritage de l'Empire russe. On assiste en direct à la naissance d'une mythologie qui, avec des hauts et des bas, va marquer la France pendant un demi-siècle.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une conférence enregistrée en janvier 2020.

Publicité

Sophie Cœuré, professeure d’histoire contemporaine à l’Université de Paris Diderot, auteure notamment de La grande lueur à l’Est. Les Français et l’Union soviétique, 1917-1939 (1999, rééd. CNRS Éditions 2017), La mémoire spoliée. Les archives des Français, butin de guerre nazi puis soviétique, de 1940  à nos jours (Payot 2007,2013), Cousu de fil rouge. Voyages des intellectuels français en Union soviétique (avec R. Mazuy, CNRS Éditions 2012), Pierre Pascal, la Russie entre christianisme et communisme (Noir sur Blanc 2014).

La Fabrique de l'Histoire
51 min
Les Nuits de France Culture
19 min