Publicité

Livres, Europe, jardins et Maguy Marin : la Session de rattrapage

Par
Eau, Leila Slimani, fleur et Maguy Marin
Eau, Leila Slimani, fleur et Maguy Marin

Sélection. Retrouvez chaque samedi la sélection hebdomadaire des programmes de France Culture à réécouter.

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir chaque semaine la Session de rattrapage par e-mail

Bonjour à toutes et à tous,

Publicité

Des tours et des détours dans la langue française ont ponctué l’antenne de France Culture cette semaine. Tandis que Michael Edwards naviguait du français à l’anglais dans un dialogue entre le “me” et le “moi”, l’écrivaine Leïla Slimani livrait son dictionnaire intime de la langue française. Une exploration franco-marocaine qui n’est pas sans faire écho au salon Livre Paris. Ce dernier place le Maroc à l’honneur cette année. Passion de l’écriture : alors que les cours de creative writing se multiplient en France, peut-on apprendre à être écrivain ? Hors de la page, l’écriture parfois dépasse le cadre du livre pour rencontrer les autres arts. Bonnes écoutes ! Alisonne Sinard

COMPRENDRE

Enfant s’approvisionnant en eau dans un village yéménite, proche de Hodeidah, le 20 février 2017
Enfant s’approvisionnant en eau dans un village yéménite, proche de Hodeidah, le 20 février 2017
© AFP - STR

En campagne ! Croissance, libre-échange, mondialisation : que peut la politique économique aujourd’hui dans une France toujours en crise ? A la veille de l’élection présidentielle, des économistes, têtes pensantes des programmes de cinq présidentiables, débattent des enjeux de ce scrutin. (Du Grain à Moudre, 1h40)

L'eau, la vie. La première guerre de l’eau a eu lieu en 2500 avant J.-C., en Irak. En 2040, près de 4500 ans plus tard, d’après un rapport de l’Unicef, près d’un enfant sur quatre vivra dans une région du monde où les ressources en eau potable sont très limitées. (La question du jour, 6 min)

La polycrise de l’UE. L’affirmation “Il n’y a pas de plan B” semble maintenant bien présomptueuse, à l’heure où l’Union européenne semble dans une impasse : divergences profondes, Etat de droit piétiné dans certains pays, désaccords face à la Russie ou encore Brexit ont mis à mal le projet commun. Alors faut-il privilégier des petits ensembles au sein de l’UE pour qu’elle continue à avancer ? (Les Enjeux Internationaux, 8 min)

Enfants, ex-soldats. Pour sa première expérience cinématographique, le journaliste et écrivain Jonathan Littell s’est intéressé aux anciens enfants-soldats ougandais, enlevés et enrôlés par l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA). En suivant le parcours de deux filles et deux garçons, il documente le retour à la vie quotidienne de ces “enfants tueurs”. (L'Invité des Matins, 19 min)

APPRENDRE

Nénuphar
Nénuphar
- Domaine public

A fleur de Terre. Darwin les qualifiait d’”abominable mystère”. Les fleurs, ou plus exactement les plantes à fleur, restent une énigme de taille pour la science. Pourquoi sont-elles apparues, tardivement par rapport aux autres végétaux, et comment sont-elles devenues si rapidement le modèle végétal dominant, au détriment de tous les autres ? (La Méthode scientifique, 59 min)

Sans douleur. "Mon grand-père a été un accoucheur comme il n'en existe plus, entièrement dévoué à son métier et à la cause des femmes, donnant la vie comme on donne l'absolution, par goût du sacerdoce.” Sa petite-fille raconte la vie du médecin Lamaze, qui a introduit en France les techniques de l'accouchement sans douleur. (Les discussion du soir avec René Frydman, 44 min)

Souffrance et plaisir. Des sombres scénarios sexuels imaginés par Sade, jusqu’aux extases de mystiques qui croient rejoindre le Christ dans un contact étroit avec des plaies ou des déjections, exploration avec Elisabeth Roudinesco des formes les plus extrêmes de jouissance nées de la douleur. (Les Chemins de la philosophie, 53 min)

(RE)DECOUVRIR

Maguy Marin
Maguy Marin
© Radio France - TM

May(B)e. Elle s’extrait volontiers des cadres établis et ne craint aucunement de déstabiliser son public. Maguy Marin, incontournable figure de la scène chorégraphique, revient sur ses œuvres et sa grammaire chorégraphique qu'elle ouvre volontiers aux autres arts. (A voix nue, 5 x 29 min)

Hybride. Sons de bouzouks, guitares en tous genres, traces de mélodies indiennes, rythmique koweïtienne. C’est un album composite que livre la chanteuse libanaise Yasmania Hamdam, en s’inspirant de la poésie de Mahmoud Darwich : « Un désespoir qui s'illumine mais ne se consume pas / Les magnifiques sont les pauvres, pareilles aux fleurs du champ de bataille ». (L'actualité musicale, 5 min)

En scène. Entre l’agent qui vous lâche, les collègues qui vous ignorent, les répétitions dans des lieux peu accueillants, voilà un parcours semé d'embûches pour celle qui cherche le rôle de sa vie ! Dix nouveaux épisodes pour suivre les tribulations souriantes d’Emilie, apprentie comédienne en plein questionnement. (La Vie Moderne, 5 x 7 min)

LA CITATION

Au départ, un éblouissement et le souffle coupé. Pour ses Variations autour de la beauté (LSD, La Série Documentaire), la documentariste Elise Andrieu est allée à la rencontre de Bertrand Cattiaux, facteur d'orgue à la cathédrale Notre-Dame de Paris, pour tenter de définir le beau :

Qu’est-ce que le beau ? Quelque chose qui suscite un étonnement, une émotion, une vibration. Le beau, c’est quelque chose qui vous envahit malgré vous…

C'est fini pour cette semaine ! Pour fêter l'arrivée du printemps en conjuguant peinture et botanique, rendez-vous au Grand Palais où vient d'ouvrir l'exposition "Jardins", et à l'occasion de laquelle France Culture consacra une série d'émissions printanières. Tous au jardin ! Et très bon week-end à toutes et à tous !

Abonnez-vous à la Session de rattrapage pour la recevoir chaque semaine par email