Publicité

Marguerite Yourcenar : “Tout bonheur est une innocence”

Par
Marguerite Yourcenar
Marguerite Yourcenar
- Portrait par Bernhard De Grendel (1982) / Wikimedia Commons

Marguerite Yourcenar occupe une place à part, insulaire. Elle s’est toujours placée au carrefour de courants de pensée, de genres littéraires et de tonalités stylistiques. Sa connaissance fine et nuancée de multiples philosophies, religions et mythologies, a nourri une œuvre polymorphe.

Voici un écrivain qui croit à la faculté pour chaque individu de manifester un droit de regard sur son propre trajet d’existence, et qui pense que la littérature, ou les littératures, car tout fonctionne souvent au pluriel chez Yourcenar, sont un espace d’accueil de ce mouvement de recherche d’un sujet en lien avec l’investigation intérieure. Pourquoi et comment parler de soi ? Quelles formes choisir pour dire ce besoin irrépressible d’une parole sur soi-même ?

Le véritable lieu de naissance est celui où l'on a porté pour la première fois un coup d'œil intelligent sur soi-même : mes premières patries ont été les livres. "Mémoires d'Hadrien"

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une lecture commentée enregistrée en 2014, qui fait partie du cycle "La Voix d’un texte".

Anne-Yvonne Julien, professeure à l’Université de Poitiers

Marie-Sophie Ferdane, comédienne, sociétaire de la Comédie-Française.

"La Voix d’un texte", est la rencontre, une fois par mois, d’un comédien et d’un professeur autour des textes d’un grand auteur de la littérature française : cette lecture commentée se propose de mettre en lumière l’attitude et la voix qui portent le texte. Organisé par Delphine Meunier (Lettres Classiques), Béatrice Devevey (LILA) et Pauline Henriot.

En savoir plus : Portrait mosaïque
59 min