Marie-Antoinette, influenceuse
Marie-Antoinette, influenceuse

Marie-Antoinette, influenceuse

Publicité

Marie-Antoinette, une influenceuse

Par

Héroïne de cinéma, inspiration des défilés de mode, modèle des princesses d’aujourd’hui. Première dame avant l’heure, Marie-Antoinette a une aura de femme libre qui aujourd’hui fascine.

"Je pense que depuis une vingtaine d’années il y a un retour de Marie-Antoinette comme princesse, comme jeune femme moderne d’une certaine façon. C’est d’ailleurs un retour qui se passe beaucoup plus sur la personnalité de Marie-Antoinette à Versailles que pendant la Révolution française. C’est l’icône, l’icône de la mode, sensible à la nature, sensible à l’amitié, à l’amour." C'est l'avis d'Antoine de Baecque, historien de la Révolution et commissaire de l'exposition de "Marie-Antoinette, métamorphose d'une image" à la Conciergerie du 16 octobre 2019 au 26 janvier 2020.

Construction d'une image

Marie-Antoinette épouse de Louis XVI et archiduchesse d’Autriche soigne son image de reine et de femme.
Une image construite main dans la main avec sa portraitiste Élisabeth Vigée Le Brun. Le célèbre portrait à la rose peint en 1783 scandalisera d’ailleurs la cour car la reine adopte une posture décontractée bien loin des coutumes.
Un côté désinvolte qui séduit et érige Marie-Antoinette en icône populaire.

Publicité
Portrait à la rose de Marie-Antoinette. 1783
Portrait à la rose de Marie-Antoinette. 1783
- Élisabeth Vigée Le Brun

"Je ne vais pas faire de Marie-Antoinette une pionnière du féminisme ce serait ridicule mais en même temps je pense qu’il y a une identification mondiale à cette petite fille riche, pauvre petite fille riche qui est malheureuse et qui parvient à exister très fortement. Cette manière d’exister comme jeune femme je pense que c’est tout à fait d’aujourd’hui" analyse Antoine de Baecque.
La jeune femme moderne, c’est cette image qui émerge dans les années 2000. La reine honnie devient adulée et se transforme en objet marketing vendant une reine rock’n’roll, pleine de force et de féminité.

En savoir plus : Etre reine !

"On construit deux images totalement antagoniques de Marie-Antoinette. D’un côté, la sainte, la martyr, celle qui fait face, dignement à la tragédie révolutionnaire, aux barbares qui la mettent à mort. Et puis de l’autre côté, l’image d’une reine détestée, une reine étrangère, une reine traîtresse, une reine lubrique ", poursuit l'historien.

Une femme d'aujourd'hui

Le côté sainte est repris par les princesses d’aujourd’hui qui voient en Marie-Antoinette un modèle pour s’affirmer et s’affranchir de l’image de la “femme de”. Mais en France, Marie-Antoinette reste le symbole de la Révolution. Elle est la reine mal-aimée, celle qui a trahi le peuple. Il y a une dimension très politique, suscitant surtout la critique : "En France, il n'est pas bon d’être associé à Marie-Antoinette. On retrouve la politisation, c’est plutôt les gilets jaunes qui se moquent de Brigitte Macron comme celle qui veut faire la politique, qui détermine la politique du pays. C’est la reine politique, qui a été une réalité pendant la Révolution notamment. Ce sont les caricatures contre Cécilia Sarkozy ou Carla Sarkozy qui régenteraient les arts et la culture, qui dépenseraient beaucoup d’argent pour s’habiller. Donc l’association avec Marie-Antoinette reste quand même assez difficile à assumer politiquement et ce sont des premières dames politiques."
Marie-Antoinette est en fait très actuelle, car elle se bat pour ne pas être réduite au silence dans un monde masculin.

52 min