Publicité

Marseille-Provence 2013 ou le difficile jeu du collectif

Par

__________________________________ > Marseille-Provence 2013 : les adhésions | des projets périphériques | une première présentation

Le Conseil d’administration de l’association Marseille-Provence 2013 s’est réuni le 17 février 2011, sous la présidence de Jacques Pfister, pour examiner l’état d’avancement du projet. Retour sur plus d’un mois de suspense après les annonces des villes d’Aix-en-Provence et de Toulon de leur intention se retirer du projet.

Publicité
Le territoire de la candidature.
Le territoire de la candidature.

*Le territoire de la candidature. © Marseille-Provence 2013 *
Une laborieuse adhésion pour la ville d’Aix-en-Provence

Après quelques difficultés, Aix-en-Provence a finalement voté son adhésion à Marseille-Provence 2013. En effet, la maire de la ville Maryse Joissains (UMP) avait exprimé ses réticences en décembre dernier. « Nous sommes d'accord pour rentrer dans Marseille-Provence 2013 mais nous ne sommes pas d'accord pour servir de marchepied à qui que ce soit », avait-elle déclaré devant des journalistes. Le désaccord reposait sur la localisation du siège des universités d’Aix-Marseille, récemment fusionnées.

Difficile d’imaginer se passer de la ville dont la renommée culturelle avait pesé lourd dans le dossier de candidature du projet avec les expositions à succès du Musée Granet, le Pavillon Noir du chorégraphe Angelin Prejlocaj, le très réputé festival d'art lyrique et le Centre Albert-Camus. Aix-en-Provence s’engage finalement avec un budget de 2,175 millions d’euros pour le fonctionnement de la structure et 5,175 millions d’euros pour les projets. La ville entend bien défendre des projets aixois quand Marseille milite pour un budget commun au service d’un projet collectif. Cette situation reflète une rivalité ancestrale qui se joue entre les deux villes.

La communauté du Pays d'Aix-en-Provence (CPA) a voté mardi 25 janvier son adhésion à l'association Marseille-Provence 2013 et rejoint le projet avec une participation à hauteur de 3,675 millions d’euros, à part égale avec la ville d’Aix-en-Provence.

Toulon Provence Méditerranée souhaite devenir un « territoire associé »

L’adhésion de Toulon, qui s’était également retirée du projet, reste en revanche plus hypothétique. L’agglomération évoque un contexte économique différent et ne souhaite pas poursuivre le financement de Marseille-Provence au-delà du premier million d’euros déjà versé. A ce titre, elle demande à l’association en charge du projet « de faire figurer la programmation des équipements culturels de Toulon Provence Méditerranée dans sa programmation officielle et de la considérer non plus comme un territoire intégré mais associé à cette opération ». Le positionnement de Toulon semble définitif, ce que regrette le président de la chambre de Commerce et d’Industrie Jacques Pfister qui considère inacceptable leur proposition. De son côté, le directeur général de l'association organisatrice Bernard Latarjet craint un déficit dans le budget du projet.

Etat d’avancement du projet

Le 17 février dernier, le Conseil a approuvé l’adhésion d’Aix-en-Provence et de la Communauté du Pays d’Aix, il s’est engagé dans une négociation pour le retrait de Toulon Provence Méditerranée en tant que membre fondateur associé et a donné mandat à l’association pour finaliser l’adhésion de deux nouvelles entités territoriales (la Communauté de communes de la Vallée des Baux Alpilles avec Saint-Rémy de Provence et la Communauté de communes Rhône-Alpilles Durance avec Châteaurenard). Prochaine étape, l’annonce d’un premier calendrier de la manifestation le 24 févier prochain.

Pour en savoir plus, consultez le site de la manifestation Marseille-Provence 2013 .> A suivre à l’antenne, l’émission des Matins de France Culture qui sera en public et en direct depuis Marseille à cette occasion, le jeudi 24 février 2011 au café de la Samaritaine, 2 quai du port de 7h à 9h.