Publicité

Matériaux thermoélectriques liquides : transformer la chaleur en électricité

Par
 Business man holding electricity light bolt in his hands par ra2 studio
Business man holding electricity light bolt in his hands par ra2 studio
- Adobe Stock

Doctorant au sein du laboratoire Physico-Chimie des Electrolytes et des Nanosystèmes Interfaciaux (PHENIX), Jesse Cornelius Riedl développe des matériaux thermoélectriques liquides afin de transformer la chaleur en électricité.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Aujourd’hui, une grande partie de l’énergie consommée dans le monde est perdue en chaleur. Si une petite fraction de cette «chaleur perdue» pouvait être convertie sous forme d’énergie mieux exploitable, comme l’énergie électrique, cela permettrait d’économiser énormément sur la consommation mondiale d’énergie. Ces matériaux polyvalents, économiques et non toxiques sont destinés à favoriser la transition énergétique durable sur le plan économique et environnemental. L'originalité du projet repose sur la capacité de conversion thermoélectrique de mélanges constitués de liquides ioniques et de nanoparticules magnétique_s._ Les principales applications visées sont l’utilisation de la chaleur corporelle dans le secteur de la microélectronique et de la chaleur du moteur dans l’automobile. 

Thèse sous la direction de Véronique Peyre - Sorbonne Université

Publicité

Série Objet de recherche développée par la Direction de la communication  et le Service audiovisuel de la Faculté des Lettres Sorbonne Université