Publicité

Michaëlle Jean : "Il y a un désir du français dans le monde"

Par
Michaëlle Jean lors d'un meeting en Haïti
Michaëlle Jean lors d'un meeting en Haïti
© Getty - Handout

La Francophonie agit désormais en première ligne sur le terrain de la promotion de la démocratie, de la prévention des conflits et des politiques de développement économique. Alors que le monde change, Michaëlle Jean, ancienne secrétaire générale de la Francophonie, nous donne sa lecture du monde.

La Francophonie au rythme du monde.

Michaëlle Jean a vigoureusement pris la parole partout pour positionner l’action de l’Organisation sur l’échiquier multilatéral, dans ces temps troublés par des attentats meurtriers, des exodes migratoires jamais égalés, et des processus électoraux agités. On a entendu la voix de la Francophonie lors de discussions de haut niveau sur tous ces défis et toutes ces urgences dont les pays de l’espace francophone peuvent témoigner sur les  cinq continents, mais aussi sur le financement de l’éducation, l’investissement dans le capital humain, les stratégies à engager en faveur de l’entrepreneuriat, de l’innovation, des écosystèmes économiques, le virage numérique et technologique, la protection de l’environnement, la défense des droits des femmes et des enfants, la  mobilisation de la jeunesse, le multilinguisme comme une condition essentielle d’un multilatéralisme plus inclusif et plus démocratique, et bien d’autres questions encore.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une conférence du cycle "Géopolitique" de l'Université Permanente de l'Université de Nantes, en partenariat avec Geopolis Brussels, enregistrée en novembre 2018.

Michaëlle Jean, diplomate, ancienne gouverneure générale du Canada, ancienne secrétaire générale de la Francophonie, auteure notamment de La Francophonie des exigences (Bruylant).

14 min