Publicité

Michel Butor :“Je voulais que le lecteur apprenne une autre façon de lire”

2000. Deuxième entretien de la série "A voix nue" consacrée à Michel Butor par France Culture. Au lendemain de la seconde guerre mondiale, l’écrivain part comme de nombreux artistes européens explorer les Etats-Unis. En 1962 il publie "Mobile : étude pour une représentation des États-Unis".

Dans ce deuxième entretien "A voix nue", Michel Butor évoque son voyage d’exploration des Etats-Unis. Dans son essai Mobile : étude pour une représentation des États-Unis Michel Butor c_lasse les villes par ordre alphabétique en s’inspirant du système encyclopédique. Il y insère des textes américains, qu’il traduit à sa manière,“parfois vicieuse”_, ainsi que des pictogrammes et illustrations. Mobile déroute et scandalise. Le but de Michel Butor était clair : “Il fallait que je trouve autre chose pour laisser les Etats-Unis parler par eux-mêmes".

Michel Butor évoque aussi la fiction radiophonique  "Réseau aérien" qu’il écrit en 1962 sur une commande de Georges Charbonnier sur le thème de l’aviation : il fait se croiser des dialogues entre avions et passagers en route vers la Nouvelle-Calédonie. Et développe ce qu’il rapproche d’une “écriture musicale”.

Publicité

"A voix nue" avec Michel Butor 2/5 le 28/11/2000

27 min

Deux avions partent en même temps d’Orly vers Nouméa. Dans chacun de ces avions, il y a des couples, plus ou moins réguliers [...] qui vont échanger un certains nombre de répliques. Et puis au bout d’un certain temps les avions vont donner le sentiment de dialoguer les uns avec les autres. A chaque escale où on arrive il y a un avion qui repart vers Orly avec des gens qui dialoguent à l’intérieur aussi, ça fait une sorte de structure, d’arbre de plus en plus complexe, de plus en plus riche. Il y a deux niveaux de dialogues à l’intérieur des avions et entre les avions.

  • "A voix nue" avec Michel Butor 2/5
  • Production : Frédéric-Yves Jeannet
  • Réalisation : Elyane Milhau
  • 1ère diffusion : 28/11/2000
  • Indexation web : Véronique Vecten, de la Documentation de Radio France