Publicité

Michel Foucault: l'archive, "cette masse complexe de choses qui ont été dites dans une culture"

Par

"Pas ce grattage des vieux os du passé mais la description de l'archive". C'est la définition du terme "archéologie" que cherchait à dessiner Michel Foucault en mai 1969, lors de son passage sur France Culture pour la sortie de L'archéologie du savoir .
Le 2 mai 1969, Michel Foucault était l'invité des Matinées de France Culture à l'occasion de la sortie de L'archéologie du savoir . C'est Marie Richeux et l'équipe du rendez-vous Les Nouvelles vagues qui ont exhumé cette archive mercredi 16 septembre à l'occasion d'une émission consacrée au patrimoine numérique.

Michel Foucault
Michel Foucault

Archéologie ? "Un vilain mot", disait Foucault, ciritiquant au passage son propre titre. Au micro de Georges Charbonnier, l'intellectuel définissait ainsi l'enjeu derrière le terme :

Publicité

Archéologie, ca fait penser à une sorte d'entreprise de fouille : gratter la terre pour retrouver quelque chose comme des ossements du passé, un monument aux morts, des ruines inertes auxquelles il faudrait péniblement et par les moyens du bord redonner vie et date [...] Par "archéologie", je ne pensais pas tellement à cette fouille dans la terre, à ce grattage des vieux os du passé. Par "archéologie", je voudrais entendre quelque chose comme la description de l'archive. Que le mot "archéologie" vienne de l'archive. C'est-à-dire, la description de cette masse extraordinairement vaste, complexe, de choses qui ont été dites dans une culture.

[EXTRAIT] Définition du terme "archéologie" par Michel Foucault, 02/05/1969

2 min

Vous pouvez réécouter l'intégralité de cet entretien de mai 1969 avec le philosophe par ici :

[INTEGRALE] Michel Foucault, invité des Matinées de France Culture, 02/05/1969

1h 05

Et pour retrouver les cinq émissions de la semaine consacrées au patrimoine, du numérique à la danse en passant par l'architecture ou les pillages en Syrie, vous n'avez plus qu'à vous diriger vers le site de l'émission Les Nouvelles Vagues. Ou réécouter ici le troisième volet, dédié au patrimoine numérique :

LES NOUVELLES VAGUES

59 min