Michel Houellebecq reçoit enfin le Prix Goncourt 2010

Publicité

Michel Houellebecq reçoit enfin le Prix Goncourt 2010

Par

__________________________________ > dossier : Les Prix littéraires 2010 | Prix Goncourt 2010 | Chiffres des ventes | Houellebecq, les dates

Michel Houellebecq
Michel Houellebecq

Michel Houellebecq © Philippe Matsas / Flammarion

Publicité

Annoncé comme grand favori depuis la rentrée, Michel Houellebecq est couronné ce lundi 8 novembre après un seul premier tour du jury par le plus prestigieux des prix littéraires français, le prix Goncourt, pour son dernier roman *La carte et le territoire, * publié chez Flammarion. Les jurés de l’Académie Goncourt l’ont préféré par sept voix contre deux au roman de Virginie Despentes, Apocalypse Bébé , récompensé de son côté par le Prix Renaudot.

Attablé avec le jury du Goncourt dans une petite salle au 1er étage du restaurant Chez Drouant, à Paris, l'auteur a déclaré à la presse, « c'est une sensation bizarre mais je suis profondément heureux. Il y a des gens qui ne sont au courant de la littérature contemporaine que grâce au Goncourt, et la littérature n'est pas au centre des préoccupations des Français, donc c'est intéressant ». Il est l'un des auteurs contemporains de langue française les plus connus et les plus traduits dans le monde.

Depuis son premier roman publié en 1994, Extension du domaine de la lutte , l’écrivain se concentre sur le même sujet, disséquant sans état d’âme la pauvreté affective et la misère sexuelle de ses contemporains dans leur grande solitude moderne. Régulièrement cité depuis dix ans, Michel Houellebecq avait « raté » le Goncourt en 1998 avec Les particules élémentaires, en 2001 Plateforme , son troisième roman, n’avait pas passé l’étape de la troisième sélection et en 2005, La possibilité d’une île, échoue à une voix près.

Pour son cinquième roman, La carte et le territoire , la critique est quasi-unanime et salue cette analyse sombre et sans concession de la société actuelle, de l’art, de l’amour, de l’argent, des « people ». Moins sombre, moins polémique aussi, ce roman s’attache toujours à la solitude et au désespoir. Jed Martin, artiste reconnu, photographie des cartes routières et joue au touriste en montrant une représentation des paysages français. Mais la grande réussite de l’artiste réside dans une série de portraits des grands industriels et entrepreneurs actuels… jusqu’à son dernier tableau, l’écrivain Michel Houellebecq. Et l’auteur pousse même jusqu’à la mise en scène de son propre assassinat.

Sorti début septembre, le livre de Michel Houellebecq connaît déjà un vif succès en librairie avec plus 200 000 exemplaires vendus. Un chiffre que le Goncourt devrait lui permettre de doubler voire même de tripler selon l’étude réalisée par l’institut GFK.

*Annonce en direct des Prix Goncourt et Renaudot dans le journal de 12h30. *


Philippe Claudel, ancien lauréat du Prix Renaudot, donnait son avis ce matin sur les Prix Goncourt et Renaudot au micro de Frédéric Métézeau.

A réécouter. Michel Houellebecq s'entretient de son dernier roman La carte et le territoire avec Alain Finkielkraut dans l'émission Répliques du 11 septembre 2010.

La carte et le territoire
La carte et le territoire

La carte et le territoire Paru le 3 septembre 2010 aux éditions Flammarion Si Jed Martin, le personnage principal de ce roman, devait vous en raconter l'histoire, il commencerait peut-être par vous parler d'une panne de chauffe-eau, un certain 15 décembre. Ou de son père, architecte connu et engagé, avec qui il passa seul de nombreux réveillons de Noël.Il évoquerait certainement Olga, une très jolie Russe rencontrée au début de sa carrière, lors d'une première exposition de son travail photographique à partir de cartes routières Michelin. C'était avant que le succès mondial n'arrive avec la série des « métiers », ces portraits de personnalités de tous milieux (dont l'écrivain Michel Houellebecq), saisis dans l'exercice de leur profession.Il devrait dire aussi comment il aida le commissaire Jasselin à élucider une atroce affaire criminelle, dont la terrifiante mise en scène marqua durablement les équipes de police.Sur la fin de sa vie il accédera à une certaine sérénité, et n'émettra plus que des murmures.L'art, l'argent, l'amour, le rapport au père, la mort, le travail, la France devenue un paradis touristique sont quelques-uns des thèmes de ce roman, résolument classique et ouvertement moderne. Présentation de l'éditeur.

A consulter également, tous les Prix littéraires 2010 .> A découvrir aussi, le Prix Goncourt 2009, Marie NDiaye .