Publicité

Migrants, psy, police et 2666: la Session de rattrapage

Par
Le psy, "2666" et Kamel Daoud
Le psy, "2666" et Kamel Daoud
- Getty, Simon Gosselin, AFP

Sélection. Retrouvez chaque samedi la sélection hebdomadaire des programmes de France Culture à réécouter.

Abonnez-vous pour recevoir la Session par email chaque semaine

Bonjour à toutes et à tous,

Publicité

mois après mois, la crise des réfugiés n'en finit plus de mettre à vif les plaies françaises: Guillaume Erner et les "Matins" étaient ce vendredi à Saint-Brévin-Les-Pins, en Loire-Atlantique, où l'arrivée de 70 migrants suscite un débat local nourri, comme à divers endroits du pays. Comment accueillir ces hommes, femmes et enfants chassés par la guerre et la misère? En France, la désorganisation règne tandis que les plans de "relocalisation" de l'Union européenne patinent, sans autre horizon pour l'heure que la poursuite de cette crise humanitaire et politique. Bonnes écoutes. Florent Latrive

COMPRENDRE

Le divan, le transfert et l'imagination
Le divan, le transfert et l'imagination
© Getty - Horst P. Horst

Confidences de divan. Pourquoi aller consulter “quelqu’un” ? Que se passe-t-il dans le cabinet d’un psychanalyste et que s’y dit-il ? Avec humour et fraîcheur, ces témoignages de psychanalystes et patients sont ponctués de lecture (Georges Perec) et d’extraits de films (Annie Hall de Woody Allen) . ( La Série documentaire, 4x54 min)

Main visible. La "main invisible" d'Adam Smith a cédé sa place à une vision plus réaliste du jeu des marchés, enserrés dans des règles explicites et implicites, des choix et des manipulations. Explications avec l'économiste Robert Shiller, prix Nobel d'économie 2013 pour ses travaux sur l'exubérance irrationnelle des marchés et critique des violentes inégalités du temps. ( L'Invité des matins, 40 min)

Politique des victimes. La figure de la victime et ses infinies nuances -sinistrés, victimes de violences, accidentés de la vie..- a émergé depuis une vingtaine d’années comme un acteur central de notre vie politique. Au point de transformer le métier politique et de faire des élus les médiateurs quasi exclusifs de l'émotion collective. ( L'Atelier du pouvoir, 44 min)

APPRENDRE

L'écrivain algérien Kamel Daoud
L'écrivain algérien Kamel Daoud
© AFP - Bertrand Langlois

Frontières de lettres. Comment se fait la reconnaissance littéraire d’un écrivain d’un pays à un autre, en l’espèce l’Algérie et la France, aux destinées mêlées: regard sociologique sur les trajectoires de cinq écrivains de deux générations, dont Kamel Daoud. ( La Suite dans les idées, 28 min)

Trop de police, pas assez de philo. Bras armé de l'Etat, mais aussi oeil vigilant qui veille; chargée du maintien de l'ordre, elle gère aussi le quotidien: la police est tout à la fois figure de l'ordre et du désordre, et à titre, un objet de philosophie. ( Les Nouveau chemins de la connaissance, 53 min)

Sang pour sang. L'abattoir symbolise notre rapport aux animaux et bien plus encore. Retour historique sur la création de ceux aux portes de Paris et à la Villette notamment, sous Bonaparte, pour répondre aux besoins sanitaires, urbanistiques, et environnementaux de l’époque. ( La Fabrique de l'histoire, 53 min)

Success story biblique. L’histoire de Joseph, devenu homme de confiance du pharaon alors qu’il avait été vendu comme esclave par ses frères, c’est un vrai roman à rebondissements au coeur de la Bible. Au Collège de France, l'exégète et philologue Thomas Römer analyse en 8 leçons ces péripéties marquées par l’interprétation des rêves, dans le sens d’une diaspora réussie et de l’invention du capitalisme d’Etat. ( les Cours du Collège de France 8 x 1h)

(RE)DÉCOUVRIR

"2666" de Roberto Bolaño, adaptation et mise en scène de Julien Gosselin
"2666" de Roberto Bolaño, adaptation et mise en scène de Julien Gosselin
- Simon Gosselin

Une pièce: 2666, de Julien Gosselin. Près de 12 heures de spectacle méritaient bien une “Dispute” spéciale 100% consacrée à l’adaptation de l'oeuvre monstre de Roberto Bolaño, ce roman inachevé publié à titre posthume et dont l'adaptation théâtrale est en (vif) débat. ( La Dispute, 58 min)

Un album: Dans la légende, de PNL. Ou comment en trois lettres un groupe rap phénomène de quasi inconnus déchaîne les critiques. Matthieu Conquet présente ce duo de deux frères adeptes de l’auto tune, disque d'or en une semaine et qui cumulent des dizaines de millions de vues pour leurs clips en ligne. ( L'Actualité musicale, 4 min)

Une fiction: Grand Hôtel Babylon. Théodore Racksole, un millionnaire de New-York, passe ses vacances à Londres avec sa fille au Grand Hôtel Babylon, superbe palace. Tous deux font un esclandre après que leur commande, “un steak et de la bière”, a été jugée trop triviale par le maître d’hôtel. Qu’importe : le magnat américain obtient gain de cause en rachetant l’hôtel, aussi sec. Mais “il y a quelque chose de spécial”, au Grand Hôtel Babylon... ( Samedi noir, 58 min)

LA CITATION

La citation de cette semaine est du neurologue Yves Agid, qui nous rappelle que "le cerveau est au moins aussi compliqué que l'univers" ( La Méthode scientifique, 59 min)

“Le cerveau, c’est un peu de gélatine. Un peu moins de trois livres, placées sous le crâne. Et là dedans, c’est très compliqué… Vous avez cent milliards de neurones, encore plus d’autres cellules, et pour le dire de manière assez caricaturale, dans votre cerveau, à l’instant précis, en une seconde, passent un milliard de milliards de signaux.”

Fin de la session pour cette semaine. Et n'oubliez pas de rire ce week-end, car rire est une vraie sagesse, et c'est un philosophe qui l'affirme ( La Grande Table, 34 min). A la semaine prochaine !