Publicité

Montaigne et Épicure : grandeur et limites de l'hédonisme

Par
Grandeur et limites de l'hédonisme
Grandeur et limites de l'hédonisme
© Getty - Westend61

La réflexion de Montaigne sur l’usage des plaisirs a mûri au cours de sa rédaction des "Essais". Comment Montaigne est-il passé de la rigueur du stoïcisme aux plaisirs de la vie de l’épicurisme ?

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une conférence enregistrée en septembre 2016.

André Comte-Sponville, philosophe, ancien élève de l’École normale supérieure de la rue d'Ulm, agrégé de philosophie, docteur de troisième cycle, il est aussi Docteur Honoris Causa de l'Université de Mons-Hainaut, en Belgique. Il fut longtemps maître de conférences à l'Université Paris I (Panthéon-Sorbonne), dont il se mit en congé (à partir de 1997) puis démissionna (en 2003) pour consacrer davantage de temps à l'écriture et aux conférences qu'il donne en dehors de l'Université. Il est membre du Comité Consultatif National d’Éthique.

Publicité