Publicité

Mort, complot, Klimt et Citizen Kane : la Session de rattrapage

Par
La Session de rattrapage
La Session de rattrapage

Sélection. Retrouvez chaque samedi la sélection hebdomadaire des programmes de France Culture à réécouter.

Abonnez-vous à la Session de rattrapage pour la recevoir chaque samedi gratuitement par email

Bonjour à toutes et à tous,

Publicité

" Que faire de nos morts ?" interrogeait cette semaine la Fabrique de l'Histoire. De la toilette mortuaire à la conservation des corps, en passant par l'histoire des règles du deuil aux lieux de mort et de vie que sont les cimetières, les disparus étaient au centre de l'attention. L'actualité française a d'ailleurs largement été occupée par les hommages  rendus aux deux célébrités françaises disparues cette semaine. Jean d'Ormesson et Johnny Hallyday, "deux styles de vie, deux styles de mort" estimait encore Guillaume Erner, ce vendredi dans Les Matins. Ironiquement, l'écrivain et essayiste avait affirmé qu'un "écrivain doit faire attention à la façon dont il meurt" et ne pas mourir en même temps qu'une star. La mort de la légende du rock français, de l’idole de la génération Yéyé comme l'avait qualifié le philosophe Edgar Morin, n'a pourtant pas non plus complètement éclipsé celle de l'essayiste et romancier. Très bonnes écoutes. Pierre Ropert

COMPRENDRE

Johnny Hallyday en 1975, sur le plateau de l'émission de variétés "Numéro Un" qui lui est consacrée.
Johnny Hallyday en 1975, sur le plateau de l'émission de variétés "Numéro Un" qui lui est consacrée.
© AFP - Alain Liennard - INA

Pas de cash, pas d’investigation. A France Télévisions, un plan de suppressions de postes, touchant notamment deux des programmes d'information les plus emblématiques de France 2, Envoyé spécial et Complément d’enquête, a servi de révélateur. Le journalisme d’enquête coûte cher, et sert donc de levier lorsqu’il est question de faire des économies. Quand il ne s’agit pas de pur prétexte pour s’affranchir d’un genre qui dérange les pouvoirs politiques et économiques. ( Du Grain à moudre, 39 min)

Le prix d'une vie.  Alors que les nouvelles molécules mises sur le marché sont de plus en plus coûteuses, comment les objectifs de santé publique de l'Etat peuvent-ils ne pas entrer en conflit avec les intérêts privés de firmes pharmaceutiques mondiale ? ( Cultures Monde, 1 h)

Complotisme scolaire. Complots orchestrés par l'Etat, illuminatis et autres francs-maçons : les thèses conspirationnistes se répandent aujourd'hui dans l'esprit des élèves français qui en viennent à mettre en doute, voire à refuser l'enseignement de leurs professeurs… Comment comprendre et combattre la présence d'un imaginaire et d'un "savoir" complotistes dans les salles de classe. ( Rue des écoles, 59 min) 

APPRENDRE 

Portrait de Adèle Bloch Bauer par Gustav Klimt, 1907.
Portrait de Adèle Bloch Bauer par Gustav Klimt, 1907.
- G. Klimt / WikiCommons

Parler chiffon.La première révolution industrielle est mécanique. C’est la chimie qui est en retard.” L’historien Antoine Compagnon s’est penché sur les bas-fonds de Paris au XIXe siècle, et plus particulièrement sur le rôle des chiffonniers qui, la nuit, lanterne à la main, ramassaient les chiffons. Ces objets avaient d’autant plus de valeur qu’ils étaient indispensables à la fabrication du papier et ont donc fait des ramasseurs de chiffon les observateurs privilégiés de l’industrialisation de Paris. ( La Grande Table, 33 min)

L’art au service du pouvoir. Depuis le Moyen-âge, en passant par la Renaissance italienne jusqu'aux commandes publiques d’Etat depuis de 1945, quatre documentaires s'intéressaient cette semaine aux relations entre l'art et les puissants. L’église ou des commanditaires mécènes comme les Médicis à Florence, penchez-vous sur ceux qui ont rapidement compris comment l’art peut être un instrument de propagande offrant la “possibilité de déguiser très largement un message.” ( LSD, la série documentaire, 4x55 min)

Posséder la beauté. Qui est le possesseur de la dame en or de Klimt, le portrait de Mme Bloch-Bauer, mécène et symbole des avant-gardes de la capitale impériale en 1900 ? Appartient-elle aux descendants des riches collectionneurs, aux Viennois qui s’identifient encore à cet illustre portrait ou aux new-yorkais du petit Vienne outre-Atlantique? Les descendants mettront près de soixante ans à récupérer le portrait volé par Göring. ( Les Cours du Collège de France, 58 min)

(RE)DECOUVRIR

Orson Welles dans Citizen Kane
Orson Welles dans Citizen Kane
© Getty - Apic

Rosebud ! "La première fois qu’une image-temps directe est apparue au cinéma, ce fut sous la forme des nappes de passé avec Citizen Kane de Welles", écrit Deleuze. Mais que raconte vraiment ce film ? Et en quoi est-il novateur ? De Citizen Kane à La Splendeur des Ambersons, découvrez deux chefs-d'oeuvre du cinéma et les critiques qu'ils ne cessent de soulever. ( Les Chemins de la philosophie, 58 min)

**Un corps et un cri.  **Denis Lavant avait davantage de facilité avec son corps qu'avec la parole, mais il s'est rapidement déterminé à devenir comédien. C'est finalement vers le texte qu'il se tourne :  "J’aurais pu devenir danseur mais j’ai voulu comprendre la parole, aller vers le verbe", raconte le comédien. ( Les Masterclasses, 59 min)

Stand up ! Avec son spectacle autobiographique S’il se passe quelque chose, Vincent Dedienne est seul en scène. Il revient sur ces trois années de spectacles en évoquant autant la joie d’être en scène, la poésie ou les VHS de son adolescence ; "Le théâtre, c'est un bain de jouvence, une eau-de-vie". ( Par les temps qui courent, 58 min)

LA CITATION 

La citation de la semaine est de l'essayiste Edouard Tétreau, dans l'Invité des Matins (17 min), à propos des récentes décisions du président des Etats-Unis, Donald Trump, susceptibles de changer la face du monde :

Jérusalem est une opération de diversion d'un Président cerné par les enquêtes. Ça neutralise les médias, rassemble ses alliés au Congrès. Trump est un homme capable de déclencher une guerre pour détourner l'attention, c'est ça le sujet.

La semaine se termine, et nulle doute que la mort de Johnny Hallyday va encore être à la une tout au long du week-end. Cette disparition pose cependant une grande interrogation : qui sortira vainqueur de la guerre des sosies de Johnny ? Johnny Christ ou Johnny Rock ? A la semaine prochaine.

Abonnez-vous à l a Session de rattrapage