Publicité

Musique, bac, poison et Courbet : la Session de rattrapage

Par
La Session de rattrapage
La Session de rattrapage
© Radio France

Sélection. Retrouvez chaque samedi la sélection hebdomadaire des programmes de France Culture à réécouter.

Abonnez-vous gratuitement à la Session de rattrapage pour la recevoir par mail chaque semaine

Bonjour à tous,

Publicité

L’été arrive et avec lui la tant attendue saison des festivals. L’occasion de célébrer un festival injustement oublié par l’histoire, celui d’Amougies en 1969, ce petit village belge de 957 âmes transformé en Woodstock local par quelques 100 000 festivaliers… L’occasion aussi, en ce lendemain de fête de la musique, d’en interroger sa signification sociale et de se pencher sur les effets qu’elle produit sur notre cerveau - voire, qui sait, sur ses vertus thérapeutiques ? Ce qui est sûr, c’est que la musique raconte quelque chose de son époque, de la musique classique devenue instrument d’émancipation au rock contestataire en Union soviétique, en passant par la pop de masse calibrée pour fédérer les foules. Et s’il y en avait un qui savait fédérer les foules, c’est bien Philippe Zdar, moitié du duo électro Cassius et pionnier de la French Touch tristement disparu cette semaine. Alors branchons nos casques, allumons nos enceintes, car c’est peut-être le meilleur hommage que l’on puisse lui rendre. Bonnes écoutes. Alexandra Yeh

COMPRENDRE

Baccalauréat de philosophie
Baccalauréat de philosophie
© Getty

Passe ton bac d’abord. Fin des filières générales, options à la carte, contrôle continu : la réforme du baccalauréat annonce un changement en profondeur de l’enseignement secondaire, et suscite déjà la colère du corps enseignant. Elle pose surtout une question capitale : que voulons-nous apprendre à nos enfants ? (L’Invité des Matins, 44 min)

“Un pays, deux systèmes”. C’est la célèbre formule prononcée lors de la restitution de Hong Kong à Pékin par le colonisateur britannique il y a 22 ans. Mais aujourd’hui, l’indépendance hongkongaise se fissure alors que l’exécutif a annoncé vouloir faciliter les extraditions vers la Chine continentale. Un projet qui a déclenché une crise, et peut-être un tournant pour la ville-monde. (Affaires étrangères, 58 min)

Une affaire d’ethnies. En mars, l’attaque d’un village peul au Mali, imputée à des chasseurs dogons, avait fait 160 morts. Ces derniers jours, ce sont près de 80 Dogons qui ont été victimes de tueries attribuées à des miliciens peuls. Faut-il pour autant interpréter ce conflit au seul prisme d’une logique ethnique ? (Du Grain à moudre, 39 min)

APPRENDRE

La peinture au plomb, histoire d'un poison
La peinture au plomb, histoire d'un poison
© Getty

Histoire d’un poison. De l'amiante aux pesticides, la liste est longue des substances dangereuses qui peuplent notre monde. Chacun le sait et pourtant y consent. À travers l'histoire de la peinture au plomb, retour sur la fabrication d'un poison légal. (Concordance des temps, 59 min)

Internet made in China. On parle beaucoup des GAFAM, mais c’est oublier les BATX. Car entre les deux, il n’y a pas que l’acronyme qui change : il y a l’Etat chinois, qui contrôle indirectement chacune de ces sociétés. L’internet chinois, c’est un vaste intranet à l’échelle d’une population de près d’un milliard de connectés, des enjeux économiques considérables, dans un environnement de plus en plus censuré. (La Méthode scientifique, 58 min)

Humanité kamikaze. Surconsommation, suralimentation, addictions… Et si c’était notre cerveau qui nous poussait à détruire la planète ? Le coupable serait le striatum, une structure nerveuse qui nous encourage à chercher le plaisir immédiat pour assurer notre survie… et qui serait la cause de notre incapacité à penser sur le long terme. (La Grande table, 34 min)

(RE)DÉCOUVRIR

1995, un visiteur du musée d'Orsay contemple le tableau de Gustave Courbet l'Origine du Monde (1886)
1995, un visiteur du musée d'Orsay contemple le tableau de Gustave Courbet l'Origine du Monde (1886)
© Getty - Raphaël Gaillarde

Sacré Courbet. Fervent défenseur du réalisme, l’auteur de L’Origine du monde est considéré comme l’un des peintres les plus controversés du XIXe siècle. Ses représentations du féminin nu, des paysans et de la nature ont bouleversé les codes de l'académisme. Gustave Courbet, porte-étendard de la liberté artistique ? (L’Invité des Matins, 41 min)

Lettres d’écrivain. "Je suis un buveur occasionnel, le genre de type qui sort boire une bière et qui se réveille à Singapour avec une barbe". Dans sa correspondance, entre 1939 et 1959, l’écrivain américain Raymond Chandler se livre avec une sincérité et un humour dévastateurs. Il se livre sur son métier, le cinéma, mais aussi sa solitude, la maladie de sa femme Cissy, l’alcool… (Fictions, 5 x 25 min)

Les Choses, mode d’emploi. Paru en 1965, "Les Choses" est bien plus que “l’histoire des années 60" que promet son sous-titre : le portrait qu’y fait Perec de la société de consommation et du bonheur matérialiste reste résolument actuel. Voici une proposition de balade sonore entre Baudrillard et les puces, les enquêtes d’opinion et le bonheur… (Feuilletez “Les Choses” avec les oreilles)

LA CITATION

La citation de la semaine nous vient Quentin Dupieux, réalisateur inclassable venu parler dans Par les temps qui courent de son dernier film Le Daim, aussi absurde que jubilatoire :

Quand on fait un film aussi délirant, on demande un effort au spectateur, et la moindre des choses, c’est de se concentrer sur le plaisir qu’on va donner aux gens et non de se faire plaisir à soi-même. J’aime bien faire des petits films courts pour ne pas enfermer les gens trop longtemps et pour les maintenir dans un truc excitant sans leur voler du temps. En fait, j’ai inventé un nouveau format : je fais des films très courts et très lents. 

Et avant de nous quitter, prenez donc le temps de découvrir l’histoire du revolver de Van Gogh, vendu aux enchères cette semaine à Drouot. Malgré le consensus des historiens autour de la thèse du suicide, certains soutiennent que la mort du peintre pourrait être due à un accident ou un meurtre. De quoi continuer à alimenter la fascination autour de l'artiste...