Publicité

Nancy Huston : "La production artistique des hommes a été leur façon à eux de se conférer une certaine immortalité"

Nancy Huston en 2003.
Nancy Huston en 2003.
© Sipa - Baltel

2003. Troisième épisode de l'entretien "A voix nue" avec Nancy Huston, qui évoque la place de la maternité mais aussi, au-delà, la question de la féminité et la rencontre entre masculin et féminin dans son œuvre.

Nancy Huston, qui a connu en 1959 le départ de sa mère partie vivre sa propre vie, revient sur l'émancipation des femmes et sur la maternité au cours de ce troisième épisode de l'émission "A voix nue". L'écrivaine, qui a d'abord été convaincue de ne pas vouloir d'enfant pour _"écrire, écrire, écrire " -J'étais un peu beauvoirienne sans le savoir"-, _s'est ensuite passionnée pour les enjeux de la maternité.

Huston, qui estime ce thème sous investi dans la littérature, raconte avoir ressenti l'évidence d'explorer la féminité dans son travail, à travers des personnages aussi différents que Nadia dans Instruments des ténèbres ou Lara dans Prodige, "un petit livre" auquel l'écrivaine se dit "très attachée" parce qu'il a été écrit "sans angoisse".

Publicité

"A voix nue" avec Nancy Huston 3/5 le 01/10/2003

24 min

Nous sommes au tout début d'un immense, immense changement, provoqué par une seule chose : la pilule. On ne peut pas sous-estimer l'importance de cette chose-là qu'est la contraception. La possibilité de choisir les maternités ou pas, de les espacer comme on le désir. Ensuite, le monde des arts va se transformer. Le visage de la production artistique humaine sera transformé par cette découverte-là. Mais jusqu'à maintenant on peut aussi voir que la production artistique des hommes a été leur façon à eux de se conférer une certaine immortalité. Les femmes sont plus tranquilles, je trouve, dans leur rapport au temps, dans leur rapport à la vie, à la mort, parce qu'elles se sentent liées aux autres. Elles se sentent liées au passé, et elles se sentent liées à l'avenir grâce au fait qu'elles donnent naissance. Il n'y a pas de symétrie possible.

  • "A voix nue" avec Nancy Huston 3/5
  • Première diffusion le 01/10/2003
  • Productrice : Catherine Pont-Humbert