Nature, culture, pédagogie nouvelle et Etienne Daho : la Session de rattrapage

Publicité

Nature, culture, pédagogie nouvelle et Etienne Daho : la Session de rattrapage

Par
Etienne Daho · Façade de la BNF avec une oeuvre de JR · Abeilles · Forêts de bambous
Etienne Daho · Façade de la BNF avec une oeuvre de JR · Abeilles · Forêts de bambous
- Jean-Christophe Francis · Lionel Bonaventure · Getty · Ahola Mahalo

Sélection. Retrouvez chaque samedi la sélection hebdomadaire des programmes de France Culture à réécouter.

Abonnez-vous à la Session de rattrapage pour la recevoir chaque samedi gratuitement par email

Bonjour à toutes et à tous,

Publicité

Urgence climatique : c’est le cri d’alarme qu’ont poussé 15 000 scientifiques à la suite de la COP 23, alertant sur l’état de dégradation avancé de la planète. Si la population humaine ne cesse d’augmenter, la nature au contraire se raréfie, du recul des forêts primaires aux populations d’insectes en chute libre. A l’heure où l'Union européenne vient de voter le renouvellement du glyphosate pour cinq ans, une sensation d’amertume plane sur l’Europe. Entre enjeux politiques et environnementaux, comment repenser les liens de l’homme avec la nature ? Peut-être avec des histoires d'arbres, tantôt refuges, tantôt confidents, dotés de leurs propres intelligences. Bonnes écoutes ! Alisonne Sinard 

COMPRENDRE

Un portrait du projet “Inside Out” réalisé par l’artiste JR, sur la façade de la Bibliothèque nationale de France (BnF), à Paris, le 11 novembre 2013
Un portrait du projet “Inside Out” réalisé par l’artiste JR, sur la façade de la Bibliothèque nationale de France (BnF), à Paris, le 11 novembre 2013
© AFP - LIONEL BONAVENTURE

Exception culturelle. Alors qu’Emmanuel Macron avait promis l'accès à l'éducation artistique et culturelle pour 100 % des enfants, l’ouverture des bibliothèques le dimanche, et enfin la mise en place du « pass culture jeunes », que doit-on espérer de la politique culturelle française ? ( L'Invité des Matins, 18 min)

L'art du classement. Un document du ministère de la culture propose de "limiter l’archivage aux archives essentielles". A l'heure du numérique, au moment où la mémoire explose, comment définir certaines archives comme « essentielles » par rapport à d’autres ? ( Du Grain à Moudre, 39 min)

La Fabrique du silence. “On était au-delà de ce que l’être humain pouvait accepter dans la souffrance”, écrit un médecin du travail à propos des conditions de travail dans un abattoir breton. Pressions, humiliations, obligations de rendement : Olympe (salariée) et Denis (vétérinaire) témoignent de la réalité de leurs métiers. ( Les Pieds sur Terre, 28 min)

APPRENDRE 

Atelier-école menuiserie, Allemagne, 1927
Atelier-école menuiserie, Allemagne, 1927
- Archives de l'Odenwaldschule

Alternatif. Freinet, Decroly ou encore Korczak… Après la Première Guerre Mondiale, des pédagogues proposent d'inventer une nouvelle école. En s'érigeant contre le système traditionnel de l'enseignement, ils veulent donner naissance à une génération pacifique. ( La Fabrique de l'histoire, 4 x 52 min)

Bibliothérapie. La littérature se doit-elle d'être thérapeutique pour exister ? Pour le chercheur Alexandre Gefen, les écrivains ne peuvent plus s'abstraire de l'état du monde et sont confrontés à la relation à leur temps. En remédiant aux maux par les mots, la littérature peut aider à refaire le lien social et à guérir les blessures. ( La Grande table, 34 min)

Fiat lux. Des idées, nous en avons tous. Mais il est parfois difficile de les formuler. Einstein lui-même disait : "Ce n'est pas que je suis si intelligent, c'est que je reste plus longtemps avec les problèmes." De manière générale, d'où et comment les idées viennent-elles ?  ( La Conversation scientifique, 59 min) 

(RE)DECOUVRIR 

Etienne Daho chez lui à Paris - Octobre 2017
Etienne Daho chez lui à Paris - Octobre 2017
- Jean-Christophe Francis

Etienne Daho. De son enfance à Oran à sa passion pour Cocteau, le chanteur se raconte. "Je me suis tenu à l’écart du rock parce que je savais que si je faisais du rock, si je me laissais aller à la musique qui m’a nourri, qui m’a formé, j'aurais été tenté de la reproduire. J'étais quasiment obligé de trouver une voie différente. Ma voie, de faire ma propre musique avec mes racines françaises." ( A voix nue, 5 x 28 min)

Fantômes. Dans les années 50, Éric Rohmer tourne une adaptation des Petites filles modèles de la Comtesse de Ségur. C'est à ce film, non parvenu jusqu'aux écrans, que la romancière Julie Wolkenstein consacré un livre intitulé Les Vacances : "créer des hasards miraculeux, c'est le privilège des romanciers." ( Par les temps qui courent, 58 min)

Shocking ! En 1995, alors qu'elle n’a que 23 ans, elle monte Anéantis au prestigieux Royal Court de Londres. C’est l’esclandre, le scandale ! La pièce choque par sa violence et les atrocités qu’elle contient (viol, dévoration de bébé, avalement de globes oculaires, etc). Mais c'est aussi le succès pour la dramaturge Sarah Kane. ( Une Vie Une Oeuvre, 59 min)

LA CITATION 

La citation de la semaine est de Franck Cormerais, professeur en science de l'information. Dans une émission consacrée à l'emprise des chiffres, les usages économique étaient sur le divan (Entendez-vous l'éco ?, 58 min) : 

« La servitude volontaire se manifeste par un clic, celui de l’obtention d’un consentement, lorsqu’on utilise des services sur internet. […] Aujourd’hui, probablement, il y a une quasi extorsion du consentement ; […] on est plutôt dans l’ordre de l’insu, de la dimension non réfléchie que je donne à mes actes. » 

C'est fini pour cette semaine ! Envie d'un polar pour le week-end ? Nous avons ce qu'il vous faut. Vous pouvez, sans plus attendre, plonger dans le best seller haletant de Joël Dicker, adapté en feuilleton radiophonique, et vous connaîtrez La Vérité sur l'affaire Harry Québert. Excellent week-end à toutes et à tous !