Publicité

Nos villes sont mortelles !

Par

(Pour écouter l'émission, cliquez ici. Invitées : * Emmanuèle Cunningham-Sabot, * *maître de Conférences en Aménagement à l'Université de Rennes 2 et * Hélène Roth, maître de conférences en géographie à l'Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand).

*N'hésitez pas de nous envoyer vos questions et/ou commentaires dans la rubrique "Votre commentaire" en bas de page. *

Publicité

Déclin urbain et Shrinking cities : le concept

Type de décroissance et d'environnement régional
Type de décroissance et d'environnement régional

Type de décroissance et d'environnement régional ©Hermès Sciences & Lavoisier

Avec l’industrialisation, le développement de la ville moderne s’est progressivement inscrit dans une logique de croissance continue. A tel point que, pour certains, le monde et l'humanité dans leur ensemble sont entrés dans l'âge de l'urbain. Pourtant, un certain nombre de chercheurs, géographes en particulier, parlent depuis plus de 10 ans de villes qui rétrécissent, qui déclinent. Cette analyse a d'abord été proposée dans les pays industrialisés en crise. Il a été constaté à l’échelle mondiale au cours des années quatre-vingt- dix. Aujourd’hui, plus d’un quart des villes de plus de 100.000 habitants est en décroissance. C'est à dire que leur nombre d'habitants décroit - ou, dit autrement, qu'elles perdent des habitants.

Villes croissantes et décroissantes
Villes croissantes et décroissantes

Villes croissantes et décroissantes de > 100.000 habitants ©UN-HABITAT Global Urban Observatory

Dans un certain nombre de cas, particulièrement bien documentés en Allemagne et aux USA, cette décroissance est visible à l'oeil nu dans le paysage urbain: des rues entières sont bordées d'immeubles vides, abandonnées. D'où l'emploi, en américain, du particpe "shrinking": "rétrécissant". La ville rétrécit, comme une étoffe de piètre qualité au fur et à mesure des lavages que l'usure et le temps lui imposent. La notion de shrinking cities a surgi dans le vocabulaire journalistique en 2009 aux Etats Unis. Ce passage de la littérature scientifique à la sphère publique témoigne d'un changement de paradigme. Parler de ville décroissante plutôt que de déversement des villes centres vers les périphéries, c'est sortir d'un déni: le déni d'une croissance finie. C'est sortir d'une certitude: celle de la ville triomphante et de l'expansion continue. Les villes contemporaines sont mortelles. L'urbanisation est mortelle. S'agit il d'un déclin? S'agit il d'une mutation? S'agit il d'une redistribution et à quelles échelles?

Les facteurs du déclin

L'étude du déclin urbain a d’abord concerné les villes industrielles. La désindustrialisation a provoqué une perte massive d’emplois et de population. Jusque dans les années 80, environ 70% des villes en déclin se situaient aux Etats-Unis, en Angleterre ou en Allemagne de l’Ouest. Detroit (Etats-Unis) qui a perdu près de 50% de sa population depuis 1959, et Liverpool (Angleterre) figurent parmi les exemples les plus étudiés.


Mais le déclin a commencé à toucher des villes aux profils socio-économiques plus différenciés, et dans les quatre coins du monde.

Aux Etats-Unis, dans certaines villes, l’arrivée de vagues d’immigration au cours du XXème siècle a pu provoquer des stratégies de ségrégation spatiale: les classes bourgeoises et moyennes décident de s'installer en périphérie. Les centres de ces villes sont dévalorisés (phénomène de paupérisation, voire de ghettoïsation) et les banlieues s'étendent (phénomène de suburbanisation). Le déclin urbain américain "classique" est donc lié à des stratégies résidentielles; il touche les centre-villes des villes-centre. En développant des banlieues destinées aux classes moyennes blanches, les autorités publiques ont contribué à cette évolution.

"Suburbs" américains dans l'Ohio.
"Suburbs" américains dans l'Ohio.
© Radio France

Suburbs américains (Ohio, Etats-Unis). ©Julia Galaski

Les crises économiques des années 1970 (désindustrialisation) et actuelle sont à l'origine d'une décroissance et d'un déclin global de certaines villes: la paupérisation et l'abandon touchent l'ensemble des quartiers et du tissu urbain. Détroit ou Flint sont deux des cas les plus connus.

En Allemagne, la réunification a provoqué une restructuration fondamentale de l’économie des anciennes villes à l’Est. Cette restructuration s’est traduite entre autres par une perte considérable d’emplois, non seulement industriels mais aussi dans l’administration, l’armée ou l’agriculture. Leipzig) figure parmi les villes de l'Allemagne de l'Est les plus étudiées. Ci-dessous, l’image d’une autre ville, Eisenhüttenstadt, située à la frontière polonaise.

Eisenhüttenstadt : un ensemble de logements vacants voué à la démolition
Eisenhüttenstadt : un ensemble de logements vacants voué à la démolition

Eisenhüttenstadt : un ensemble de logements vacants voué à la démolition ©Hélène Roth

Le rétrécissement de la population pour des raisons démographiques (chute de fécondité, vieillissement) est un autre scénario pouvant provoquer le déclin urbain. C’est le cas de nombreuses villes au Japon comme le montre la vidéo suivante :


Pour des témoignages de dépeuplement urbain dans d’autres villes, veuillez trouver ici une galerie de photographies urbaines publiée sur le site d'ARTE.

Enfin, des raisons plus abstraites sont parfois données pour la désagrégation de centres urbains, comme la révolution technologique ou la mobilité croissante.

Cette diversité non seulement typologique mais aussi géographique amène Sylvie Flor et Emmanuèle Cunningham-Sabot à resituer le déclin urbain dans le contexte d’une "restructuration économique intense" face à la mondialisation et de le qualifier de "phénomène global".

Politiques urbaines : organiser la décroissance urbaine pour lutter contre le déclin

La diversité des diagnostics appelle une diversité de réponses. Jusqu'ici, seule l'Allemagne a réellement intégré le changement de paradigme dans sa politique urbaine. Le programme fédéral de renouvellement urbain "Stadtumbau Ost " vise surtout la démolition ou reconversion de logements et d'immeubles vacants. Il s'accompagne de réflexions conceptuelles nouvelles sur le développement urbain.

En dehors de l'Allemagne, les politiques tardent à développer des concepts spécifiques au déclin urbain. La plupart des démarches proviennent alors du milieu scientifique et de la société civile. Ces initiatives ont souvent une dimension internationale et comparative.

Le Shrinking Cities International Research Network , un réseau international de chercheurs sur le déclin urbain, diffuse et promeut la recherche en la matière. Il se préoccupe notamment de l’effectivité des politiques urbaines.

Le projet Shrinking Cities basé à Berlin, rassemble des architectes, des chercheurs et des artistes, pour analyser les derniers développements dans des villes sélectionnées. Le projet se distingue par sa forte dimension culturelle.

Sous le titre “Shrink Smart – the Governance of Shrinkage”, le *Helmholtz Centre for Environmental Research * expose différentes stratégies dites de "régénération" de villes en déclin à travers l’Europe. Le centre étudie notamment la mise en oeuvre du programme "Stadtumbau Ost" à Leipzig-Halle. Une évaluation de ces études empiriques peut être trouvée ici.

Aux Etats-Unis, le déclin urbain n'a pas encore suscité de réponse spécifique en matière de politique urbaine. Sur son blog Economix, le New York Times décrit le mal qu'ont de nombreux Américains à accepter de raser des bâtiments vacants. Cette pratique serait pourtant étudiée de plus en plus par l'administration Obama ( "Bulldozing Americas shrinking cities"). Loin d'être toujours perçu comme une opportunité de réinvention de la ville, le terme *shrinking cities * a aussi infiltré le marché immobilier américain, avec par exemple le Top Ten Shrinking Cities of America .

Ainsi, on voit naître aux Etats-Unis des initiatives prises par les villes même, comme c'est le cas à Youngstown, Ohio : en partenariat avec ses résidents et avec la Youngstown State University, la ville a lancé en 2010 un site ambitieux pour organiser son déclin.

L'approche du milieu scientifique américain s'appuie beaucoup sur l'Allemagne. Le *Shrinking Cities Institute * de Kent State University décrit le déclin urbain comme une option de développement urbain plus durable et invite à "planifier le déclin". La durabilité est également le prisme choisi par un site d'information sur le changement climatique. Sous le titre "Shrink to survive", il appelle à raser des districts entiers pour les "rendre à la nature".

Dans le clip suivant, National Geographics imagine la réappropriation des villes par la nature, trente ans après la disparition de l'espèce humaine :


POUR EN SAVOIR PLUS:

Déclin urbain et recherche

Cunningham-Sabot E., Fol S., " Déclin urbain" et Shrinking Cities : une évaluation critique des approches de la décroissance urbaine. Annales de Géographie, n°674, 2010, pages 359-383.

Florentin, D.; Fol, S.; Roth, H. (2007), La "Stadtschrumpfung" ou "rétrécissement urbain" en Allemagne : un champ de recherche émergent, Cybergeo, Espace, Société, Territoire, article 445, mis en ligne le 26 mars 2009, modifié le 07 avril 2009.

Hélène Roth, "les "ville rétrécissantes" en Allemagne", Géocarrefour , vol.86/2, 2011

*Approche comparative : Shrinking cities * dans différents pays

dir. Baron M, Cunningham-Sabot E., Grasland C., Rivière D., Van Hamme G., Villes et régions européennes en décroissance : maintenir la cohésion territoriale, Collectif, Hermès-Sciences, Paris, 2010, 346 p.

Cunningham-Sabot E., Fol S., « Shrinking Cities in France and Great Britain: A Silent Process? » dans K. Pallagst, et al., The Future of shrinking Cities , Institute of Urban and Regional Development (IURD), Center for Global Metropolitan Studies, and the shrinking Cities International Research Network (SCiRN), University of California, Berkeley, Etats-Unis, p. 24-35, 2009.

Ducome E., Yokohari M., « L'involution démographique et urbaine dans l'aire tokyoïte. Le déclin de la ville nouvelle de Tama », Annales de la recherche urbaine , n° 100, p. 23-27, juin 2006

Müller B., Siedentop S., « Growth and shrinkage in Germany - Trends, Perspectives and Challenges for Spatial Planning and Development », German Journal of Urban Studies , vol. 44, n° 1, p. 14-32, 2004.

Evolution des populations urbaines

Cattan N., Rozenblat C., « Délimiter et mesurer l'évolution des populations urbaines », Population , vol. 46, n° 4, p. 979-991, 1991

Stratégies de transformation urbaine

Pallagst, K.; Aber, J.; Audirac, I.; Cunningham-Sabot, E.; Fol, S.; Martinez-Fernandez, C.; Moraes, S.; Mulligan, H.; Vargas-Hernandez, J.; Wiechmann, T.; Wu, T.; (Editors) and Rich, J. (Contributing Editor) (2009): The Future of Shrinking Cities - Problems, Patterns and Strategies of Urban Transformation in a Global Context. Center for Global Metropolitan Studies, Institute of Urban and Regional Development, and the Shrinking Cities International Research Network, Monograph Series: Berkeley

Shrinking cities et services urbains

Zepf M., Scherrer F., Verdeil E., Roth H., Gamberini J., Les services urbains en réseau à l'épreuve des villes rétrécissantes : l'évolution des réseaux d'eau et d'assainissement à Berlin-Brandebourg , Rapport PUCA 1045, CDU 62434, 2008.

***Shrinking cities * ** et immobilier

Roth H., Von Hirschhausen B., Les systèmes passent, les murs restent. Du rôle de l’immobilier d’entreprise dans la transformation du système industriel est-allemand, Géocarrefour n°78(4), 2003, p. 349-362.

Blogs

“Shrinking Cities”. A product of the Shrinking Cities – Sustainability studio in Virginia Tech’s School of Urban Affairs and Planning, Alexandria Campus.

Photographie

Extraits du livre : Baron M, Cunningham-Sabot E., Grasland C., Rivière D., Van Hamme G., Villes et régions européennes en décroissance : maintenir la cohésion territoriale , Collectif, Hermès-Sciences, Paris, 2011, 346 p.)

--> Walbrzych (Pologne). Déclin urbain dans une ville monoindustrielle.

--> Tokyo - Osaka (Japon). Quand les grandes métropoles japonaises vieillissent et se rétractent.

--> Leipzig (Allemagne). Des stratégies immobilières face au déclin urbain.

--> Glasgow (Ecosse). Autour de la Clyde River : entre chantier naval et immeubles de standing, une nouvelle place pour la culture.

--> Saint Etienne (France). De la ville industrielle à la ville créative.

--> Moldavie (Roumanie). Entre héritages communistes, transition économique et vieillissement démographique.

The Ruins of Detroit ou Le Déclin de la Motown. Urban Magazine. Samedi 8 janvier 2011.

Detroit’s beautiful, horrible decline. Time Magazine.

100 Captivating Examples of Urban Decay Photography