Comment est née la non-violence ? - #CulturePrime

Publicité

Novlangue, non-violence, panoptique... 5 idées pour penser le présent

Penser le règne de la communication avec Orwell, la société de surveillance avec Bentham, l'idée de fin de l'Histoire avec Fukuyama, le dépassement de soi avec Nietzsche... Autant d'idées mobilisées aujourd'hui, autant de concepts forgés dans le passé, qui nous permettent d'éclairer notre temps.

Des militants qui pratiquent la désobéissance civile, des politiques qui usent d'éléments de langage... Cela vous paraît typiquement contemporain ? Pourtant ces concepts ont été théorisés il y a des décennies ; voici comment.  

1- La non-violence

Théorisée par Gandhi dans les années 1890, la non-violence perdure à notre époque à travers d'autres formes d'actions collectives. Qu'il s'agisse de manifestations pour le climat ou de portraits décrochés du président, des citoyens suivent encore ces principes inspirés de la pensée de l'Américain Henry Thoreau.

Publicité
58 min

2- La fin de l’histoire

Il y a 30 ans, Francis Fukuyama publiait un article intitulé "La fin de l'histoire" dans lequel il prédisait le triomphe du modèle démocratique sur toute la planète. Cette projection, pleine d'optimisme sur l'avenir du monde, a depuis été commentée et souvent moquée. Mais que signifie vraiment l'idée de la fin de l'histoire ?

2 min

3 - La "novlangue" de George Orwell

Le roman 1984, publié en 1948 par George Orwell, est l’un des récits les plus bouleversants du XXe siècle. Dans ce livre, un régime totalitaire modifie le langage pour s’assurer du contrôle des masses. Orwell y montre comment les mots peuvent devenir un instrument de domination.

En savoir plus : 1984 - George Orwell
59 min

4- "Ce qui ne me tue pas me rend plus fort", de Nietzsche

Vous vous êtes sûrement déjà dit cette phrase, dans un moment difficile, mais savez-vous d'où elle vient... et ce qu'elle voulait dire, à l'origine ? Petit indice, c'est le philosophe Friedrich Nietzsche qui l'a formulée ainsi. 

59 min

5 - Le panoptique de Bentham

Big Brother n'a rien inventé ; nous sommes observés depuis bien longtemps. En 1791, le philosophe Jeremy Bentham invente une prison qu'il appelle panoptique, il pose ainsi les bases théoriques de la société de surveillance.