Publicité

Orange veut accélérer le reconditionnement de ses téléphones portables

Par
En 2022, seulement environ 3 millions de téléphones sont reconditionnés sur plus de 15 millions vendus neufs.
En 2022, seulement environ 3 millions de téléphones sont reconditionnés sur plus de 15 millions vendus neufs.
© Radio France - Annabelle Grelier

'Demain l'éco'. Collectés dans les boutiques Orange, 15 000 téléphones portables seront traités en circuit court par des salariés en réinsertion sur le site de Saint-Loubès, en Gironde, de Cordon Group pour le premier opérateur français. Il vise 10% de ses ventes en reconditionné en 2025.

L’empreinte carbone d’un téléphone portable est une catastrophe environnementale. De l’extraction des minerais à l’assemblage final, sa fabrication est responsable d’environ trois quarts de ses impacts sur l’environnement.

Selon l’Ademe, avant que votre téléphone n’arrive entre nos mains, il a déjà fait quatre fois le tour du monde.

Publicité

Après la conception aux États-Unis, l’extraction et la transformation des matières premières nécessaires à la construction est réalisée en Asie du Sud-Est, Australie, Afrique centrale et Amérique du Sud. Tandis que la fabrication des principaux composants se déroule entre l’Asie, les États-Unis et l’Europe, avant que l’assemblage ne soit effectué en Asie du Sud-Est. Le tout avant que les smartphones soient livrés en avion aux distributeurs partout dans le monde.

Aujourd’hui, on trouve plus de 70 matériaux différents dans un smartphone. Des matériaux de plus en plus difficile à extraire qu’il est quasiment admis que nos appareils en comportent plus qu’il n’en reste sur la planète !

Devenus de véritables "mines urbaines", il est urgent de les recycler alors que l’on estime à 100 millions le nombre de vieux téléphones qui dorment dans nos tiroirs en France.

De plus, pris par les effets de modes et des avancées technologiques, les Français changent de téléphone en moyenne tous les deux ans alors qu’ils sont encore en bon état de marche.

Privilégier les téléphones reconditionnés pour allonger leur durée de vie et réduire leur impact environnemental
Privilégier les téléphones reconditionnés pour allonger leur durée de vie et réduire leur impact environnemental
- Orange

Pour rendre nos pratiques un peu plus vertueuses, la solution poussée par les pouvoirs publics est l'allongement de la durée d'utilisation de nos téléphones, notamment autour du reconditionné.

Selon une récente étude de l’Ademe, un téléphone mobile reconditionné permet de prévenir l’extraction de 76,9 kg de matières premières et l’émission de 24,6 kg de CO₂eq (GES) par année d’utilisation.

Les opérations de reconditionnement sont d’autant plus vertueuses qu’elles sont associées à la mise en place d’une économie circulaire.

Car si le marché des téléphones reconditionnés progresse, il est aujourd’hui encore de qualité très disparate et la plupart des appareils de seconde main proviennent des États-Unis et d’Asie.

Pour créer des boucles d’économie circulaire dans chaque pays, la Commission européenne planche depuis fin 2020 sur une nouvelle directive visant à contraindre les fabricants et importateurs à mettre à disposition des circuits de réparation de 15 pièces détachées essentielles pendant une durée minimale de cinq ans.

Batteries, façades arrière, écrans, capteurs photo, boutons, haut-parleurs ou encore tiroirs de carte SIM sont cités tout comme le prix et les délais de livraison des pièces détachées font l’objet d’une réglementation pour ne pas décourager les réparations.

Cette initiative fait partie du Green Deal européen et du plan d'action 2020 pour l'économie circulaire. En phase de rédaction définitive, elle devrait être présentée pour adoption à la fin de cette année 2022.

Reconditionnement local en circuits courts

Poussé comme toutes les grandes entreprises à améliorer leur bilan carbone, le géant Orange affiche une ambition nette zéro carbone pour 2040. Un objectif qui vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre directement émises par le groupe mais aussi les émissions indirectes et celles émises par ses processus de fabrication, ses fournisseurs et ses clients.

Orange a déjà mis en place à différentes échelles des actions allant de la plantation d’arbres à la collecte des smartphones usagés, puisque les terminaux représentent 80% environ de l’empreinte carbone totale du numérique.

Reportage d'Annabelle Grelier sur les objectifs d'Orange

3 min

Si les Français ont longtemps boudé le reconditionné, il semblerait qu’avec l’inflation et la baisse du pouvoir d’achat, ils changent par la force des choses leurs habitudes. Il faut dire que peu d’offres leur étaient faites en la matière et que le marché de la seconde main très disparate ne fournit pas toujours toutes les garanties de qualités.

La ligne de reconditionnement Cadaoz Solidaire installée chez Cordon Group et opérée par l'entreprise adaptée Handiprint
La ligne de reconditionnement Cadaoz Solidaire installée chez Cordon Group et opérée par l'entreprise adaptée Handiprint
© Radio France - Orange

C’est donc sur ce segment en pleine expansion qu’Orange inscrit son partenariat avec Cordon group, une entreprise de référence dans le reconditionnement de matériels électroniques. L’entreprise française dont le siège est installé à Dinan possède près d'une vingtaine de sites en France et sept à l'étranger, employant 2 800 salariés dont 550 salariés en insertion ou en situation de handicap. Avec 23 millions de produits traités en un an, il affiche un chiffre d'affaires annuel de 262 millions d'euros.

La chaîne de reconditionnement qui opère pour Orange, fraîchement inaugurée sur son site de Saint-Loubès, en Gironde, paraît pour le moment bien modeste : une quinzaine d’employés en effet pour débuter, avec un objectif de 15 000 téléphones portables reconditionnés par an.

Mais elle constitue toutefois une première pour Orange. Le géant des télécoms qui travaille déjà avec trois autres reconditionneurs (Recommerce, Again et Renewd) revendique ainsi le lancement de son premier circuit de reconditionnement de smartphones 100% français et solidaire. A travers l'entreprise adaptée Handiprint, qui recrute, forme, accompagne et emploie des salariés handicapés.

Gaëlle Le Vu, directrice de la communication et de la RSE chez Orange France sur le site de Cordon Group à Saint-Loubès en Gironde
Gaëlle Le Vu, directrice de la communication et de la RSE chez Orange France sur le site de Cordon Group à Saint-Loubès en Gironde
© Radio France - Annabelle Grelier

Ce qui fait dire à la directrice de la communication et de la RSE d’Orange France, Gaëlle Le Vu, que le projet coche toutes les cases :

"Ici, nous allons reconditionner des portables français collectés dans nos boutiques. Nous améliorons non seulement notre impact écologique en opérant en circuit court mais contribuons aussi à créer de l’emploi local pour des salariés éloignés de l’emploi."

Du côté de Cordon Group, c’est sous sa marque Cadaoz Solidaire que seront commercialisés ces smartphones garantis deux ans par Orange.

Parce ce que le reconditionnement est une étape décisive dans l’allongement de la durée de vie des appareils, il doit être irréprochable estime son PDG et fondateur, Serge Cordon :

"Le reconditionnement comprend des tests techniques sur 45 points de contrôle, l'effacement de données, la réparation avec des pièces certifiées et un contrôle qualité. Des garanties que vous ne trouvez pas souvent sur les plateformes étrangères."

Une exigence que Serge Cordon continue de faire progresser en s’intéressant notamment à la traçabilité des appareils. Et de glisser quelques noms aux oreilles des dirigeants d’Orange pour vanter les prouesses de jeunes pousses françaises en pointe dans ce domaine.

Avec en 2022 encore moins de 5 % de ses ventes de smartphones réalisées en reconditionné, Orange, premier vendeur de téléphone en France, a sans aucun doute encore bien quelques efforts à faire.

> Découvrez tous les reportages de "Demain l'éco" ici