Publicité

Otages en Afghanistan depuis un an !

Par

A Paris, cette journée a débuté à l'aube, à l'initiative de RSF, par la projection de l'image des deux journalistes de France 3 toujours détenus en Afghanistan. Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier enlevés avec leurs trois accompagnateurs afghans - Mohamed Reza, Ghulam et Satar - par des talibans présumés dans la province montagneuse de Kapisa (60 km de Kaboul).

Des rassemblements de soutien ont eu lieu ensuite à Marseille, Montpellier, Chambéry ou Paris, place de l'Hôtel de Ville, où se trouvait Loïc Loury :

Publicité


A l'Hôtel de Ville de Paris Cyril Graziani © Radio France

Sur notre antenne, dans Les Matins, présentés par Vincent Lemerre, plusieurs invités ont évoqué cette situation. A commencer par Pascal Golomer, le directeur de la rédaction nationale de France 3 , interrogé dans "En toute Franchise" par Ludovic Piedtenu :


Puis les anciens otages Philippe Rochot et Florence Aubenas (marraine du Comité de soutien aux deux journalistes) :


Dans le journal de 8h, Tara Schlegel est revenue sur l'attitude du gouvernement , dans ce cas comme pour d'autres otages français. Alors que la semaine dernière les familles ont pu visionner la dernière vidéo tournée "probablement vers la mi-novembre", selon le Quai d'Orsay. Les deux journalistes, amaigris mais calmes, y demandaient "que le gouvernement français fasse tout son possible pour les libérer le plus rapidement possible" :


Enfin, en Afghanistan, se pose bien sûr encore et toujours la question posée dans notre "Dossier du jour" : comment travailler sur place pour les journalistes ? Reportage de notre envoyé spécial à Kaboul, Sébastien Paour :

Détentions d'otages
Détentions d'otages

Page complète de France Inter pour cet anniversaire

Avec notamment les témoignages d'Arlette et Gérard Taponier, les parents de Stéphane Taponier et le point de vue de Bernard Valero, le porte-parole du Ministère des Affaires Étrangères.

Comité de soutien aux deux journalistes enlevés

Site de soutien de France télévisions

Dossier spécial de Reporters Sans Frontières

Faut-il envoyer les journalistes dans les pays dits à risques ?

Question que nous posions en août dernier avec un diaporama sonore auprès de grands reporters de Radio France.

Reportage sur l'espoir avancé au 247e jour de détention