Publicité

Peut-on être un sectaire heureux ?

Pour connaître les mouvements sectaires de l'intérieur, il faut en faire partie. Au lieu de chercher à les infiltrer, pour les intégrer de manière plus efficace et parce qu'il est ethnologue de formation, Guillaume Roucoux fait de l'immersion à découvert dans le mouvement raëlien et l'Eglise de Scientologie. Son travail de thèse veut interroger comment ces deux communautés cherchent l'épanouissement de leurs membres, ce qui s'inscrit en faux avec la réputation des sectes et l'expose à certaines incompréhensions de la part de son entourage universitaire.

CC Flikr / mjtmail (tiggy)