Publicité

Philippe Djian reçoit le prix Interallié pour « Oh… »

Par

__________________________________ > dossier : Prix littéraires 2012

La série des grands prix littéraires s’achève ce mercredi 14 novembre avec l’attribution du prix Interallié à Philippe Djian pour « Oh… », publié aux éditions Gallimard.

Publicité

Dans la dernière sélection, ils étaient encore trois à concourir pour cette récompense : Nicolas d'Estienne d'Orves avec « Les fidélités successives », Philippe Djian pour « Oh... » et Sébastien Lapaque avec « La convergence des alizés ». C’est l’auteur de « 37°2 le matin » qui l’emporte avec cinq voix au 8e tour.

Philippe Djian
Philippe Djian

Après avoir raté de peu le prix Médicis la semaine dernière, Philippe Djian est donc salué pour « Oh… », récit de « trente jours d'une vie sans répit, où les souvenirs, le sexe et la mort se court-circuitent à tout instant ». La narratrice, Michèle, vient d'être violée.

Elle est à la tête d’une agence de scénaristes, fréquente le mari de sa meilleure amie, a un fils kidnappeur, une mère gougar de 75 ans… bref elle vit un véritable cauchemar familial. L’auteur fait le portrait, de l’intérieur, d’une femme aux prises avec la faiblesse des hommes.

Un écrivain très influencé par la littérature américaine
Une enfance dans une famille de la petite bourgeoisie parisienne, des études à l'École supérieure de journalisme de Paris et un goût prononcé pour la littérature américaine. Philippe Djian exerce de nombreux métiers avant d’écrire et d’être connu. La popularité viendra avec l’adaptation cinématographique de « *37°2 le matin * ».

Depuis, le romancier prolifique s’est fait parolier, en particulier pour Stephan Eicher et Johnny Hallyday . Toujours en mouvement, l’écrivain change régulièrement de point d’attache : après les États-Unis, l’Italie, la Suisse et puis la France. Pour le moment, Philippe Djian a posé ses valises à Paris.

Réécoutez les émissions de France Culture avec Philippe Djian .Consultez la bibliographie de **Philippe Djian ** sur notre site.