Publicité

Philosophie : 5 concepts clés pour penser la raison et le réel

Entre le corps et l'esprit, quel est le parcours de nos idées ?
Entre le corps et l'esprit, quel est le parcours de nos idées ?
© Getty - Yuichiro Chino

Aristote et la démonstration, Pascal et les mathématiques, Hume et l'expérience ou encore Husserl et la logique... découvrez grâce à cette sélection d'émissions de France Culture des éléments de réflexion qui éclairent ces deux grandes notions philosophiques que sont la Raison et le Réel.

La réflexion philosophique sur les notions de raison et de réel peut être envisagée sous cinq angles différents et complémentaires : la matière et l’esprit, la théorie et l'expérience, la démonstration, l’interprétation, et la connaissance du vivant. 8 émissions pour faire le tour - ou presque - de ces questions vieilles comme le monde qui nous habitent quotidiennement, et auxquelles la philosophie ne cesse de donner un sens renouvelé, depuis ses origines antiques jusqu'à ses penseurs les plus contemporains.

Dans le cadre de l'opération Nation Apprenante, en partenariat avec le ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse, cette présentation d'émissions sera suivie d'une précision sur le niveau scolaire auquel elle peut faire écho. Que cela n'empêche pas les plus curieux d'y jeter une oreille...

Publicité

La matière et l'esprit 

Alors que la matière est étendue et perceptible, l'esprit est plus difficile d'accès : invisible, ce qui est spirituel semble toujours nous échapper, au point qu'on peut douter de son existence même. Alors, y a-t-il quelque chose d'autre dans le monde que les atomes de matière, qui expliquerait l'apparition de la pensée, de la vie, et les mouvements de notre corps ? Ou tout l'univers n'est-il composé que de corpuscules, assemblés les uns aux autres de façon à former un monde organisé ?

Pour Epicure (342 av. J.-C. - 270 av. J.-C.), rien ne naît à partir de rien, le tout est constitué de corps et de vide. Le philosophe grec développe l'idée qu'une "perturbation" est nécessaire pour créer la nature et les corps, c'est à dire que sans l'intervention d'une puissance divine, tout ne serait que simples particules et "atomes"

En savoir plus : La bombe atomiste
59 min

Entre le corps et l'esprit, quel est le parcours de nos idées ? Et surtout, une connaissance purement intellectuelle est-elle possible ? 

En savoir plus : Partie II: De l’esprit
53 min

L'expérience et la théorie

L’expérience nous met au contact des faits, tandis que la théorie désigne un ensemble de connaissances abstraites organisées en système. Si, dans le langage courant, on dira de quelqu’un d’aguerri qu’il a "de l’expérience", dans le domaine scientifique, l’expérience désigne l’expérimentation, c’est à dire les procédures par lesquelles on contrôle la vérité d’une hypothèse en la confrontant aux faits. La théorie guide l’expérimentation, et l’expérimentation valide ou invalide une théorie. Quel rôle joue l’expérience dans le travail que la raison effectue pour édifier la connaissance ? La raison doit-elle nécessairement recourir aux donnés de l’expérience pour parvenir à la vérité ou bien peut elle compter uniquement sur ses propres ressources ?

Frappez une boule de billard : que se va-t-il se passer ? Va-t-elle heurter les autres ? En êtes-vous sûr ? De l’habitude découle la croyance… Le philosophe écossais David Hume (1711-1776), sceptique, remet tout en question et fait de l'expérience le socle de sa pensée. Quelle est la différence entre croyance et savoir ?

58 min

Edmund Husserl (1859-1938) est l’un des plus grands penseurs du XXème siècle. Son projet philosophique ? Refonder la métaphysique en repensant la façon dont l’homme saisit l’essence des choses… Ses outils ? Les mathématiques et la logique. Ces quatre émissions proposent un portrait du père de la phénoménologie.

58 min

La démonstration 

Comment peut-on affirmer que "la somme des angles d'un triangle est égale à 180°" ? C'est une règle apprise par cœur à l’école, ou qu'on a pu observer en mesurant un certain nombre de triangles. Mais rien de cela ne nous donne accès à une connaissance authentique de cette affirmation. Pour cela, il faut en faire la démonstration : cette dernière est une justification générale (applicable à n'importe quel triangle), et purement logique. Elle permettrait ainsi d'atteindre des vérités indubitables. Mais tout peut-il faire l'objet d'une démonstration ? Et si l'on ne peut pas tout démontrer, jusqu'à quel point une démonstration est-elle fiable ?

Pourquoi la pensée d'un philosophe grec né en 384 avant J.-C. nous intéresse-t-elle aujourd'hui ? C'est parce que c'est la question de la connaissance, de la constitution du savoir, ou plutôt des savoirs humains, qui n'a cessé de préoccuper Aristote - que Dante appelait le "maître de ceux qui savent" - comme en témoignent ses écrits, à commencer par l'Organon. 

53 min

Quand Blaise Pascal choisit les mathématiques comme base de son métier, il attend d’elles une méthode permettant d'offrir quelques clés sur le réel… Mais questionner le Pascal scientifique revient à se demander comment s’articulent sa pensée mathématique et sa pensée métaphysique : quel est le lien entre la façon dont il procède en mathématiques et la façon dont il procède en philosophie ?

58 min

La connaissance du vivant 

Le vivant est certes un simple terme qui découpe artificiellement une catégorie au sein du monde, mais les catégories, comme l’a montré Aristote, sont loin d’être purement grammaticales : derrière les querelles de chapelle et de vocabulaire se trame toute la conception que l’homme se fait de la nature et de sa place au sein de celle-ci.

Une jonquille est-elle vivante au même titre qu'une girafe ? Une girafe au même titre qu'un être humain ? Tout ce qui vit est-il nécessairement vivant ? Cette émission explore la vaste question du vivant, en postulant que l'organisme n’est qu’une condition parmi d’autres de ce que l’on nomme en philosophie "le vivant".

En savoir plus : Dans la peau des animaux
59 min

L'interprétation 

De l'interprétation d'un tableau ou d'un texte à celle d'une loi, en passant par l'analyse des rêves, l'interprétation vise à donner du sens à un donné préalable. Même l'interprétation d'un morceau de musique ou d'une pièce de théâtre en révèle toutes les potentialités et nous la fait voir sous un nouveau jour. L'interprétation semble ainsi indissociable de la compréhension de l'objet ; est-ce à dire qu'il n'y a pas de compréhension en dehors de l'interprétation ? Et dans ce cas, n'a-t-on pas toujours un rapport faussé à l'objet de notre connaissance, ce dernier étant toujours transformé par le travail d'interprétation ? A moins que celui-ci ne nous donne au contraire un meilleur accès aux choses et à leur vérité.

L’interprétation est-elle le lieu d’une pensée ? Fait-elle naître un nouveau rapport entre le corps et l’esprit ? Interpréter Beethoven, est-ce parler une langue nouvelle ? Ces questions, ainsi que d'autres encore, cette émission les pose au jeune pianiste belge Julien Libeer.

En savoir plus : La sonate du pianiste
58 min

Ces émissions sont recommandées pour les classes de Terminale.