Publicité

PHILOSOPHIE ET MANAGEMENT : OUBLIER TAYLOR

Il est dommage que le management s'intéresse si peu à la philosophie et la philosophie si peu au management, estime Ghislain Deslandes, docteur en gestion et en philosophie, professeur à ESCP Europe, membre du Collège International de Philosophie.

CC Lars Plougmann / Flickr

Publicité
w
w
© Radio France

Auteur d'un Essai sur les données philosophiques du management (PUF, septembre 2013), Ghislain Deslandes invite à « oublier Frederick Winslow Taylor » sans faire comme s'il n'avait jamais existé... Taylor ne s'intéressait qu'à l' « efficacité » des processus, au profit financier et à l'organisation « scientifique » des organisations. Or il est temps de changer de paradigme pour insisiter sur l'éthique, le bon comportement, les bonnes pratiques... Depuis Platon, l'éthique est à l'origine de toute réflexion sur le management. Au XXIe siècle, le management est avant tout un « savoir-être » (avec en anglais une nuance d'habileté, de tact et de soin...), qui doit s'inspirer des humanités. La figure du « manager responsable » remplacera-t-elle la figure du « manager comptable » ? Le management n'est pas un manuel de sens commun général mais un ensemble de questions humaines complexes, plurielles. Un plaidoyer pour le « style » en management.

Pour aller plus loin...

Voir toutes les conférences de l'Institut français de la mode.