Publicité

Philosophie, préhistoire, Ostermeier : la Session de rattrapage

Par
Hamlet, Pénélope et François Fillon, des bifaces
Hamlet, Pénélope et François Fillon, des bifaces
- AFP, Didier Descouens

Sélection. Retrouvez chaque samedi la sélection hebdomadaire des programmes de France Culture à réécouter.

Abonnez-vous gratuitement à la Session de rattrapage pour la recevoir chaque semaine par email

Bonjour à toutes et à tous,

Publicité

Du recul et de la profondeur face à l’instabilité du monde. Après une semaine marquée par de violentes secousses (géo)politiques, avec les débuts de Donald Trump et l’affaire Fillon, c’est la philosophie qui peut nous éclairer : les Chemins de la philosophie ont diffusé toute la semaine les débats enregistrés samedi dernier dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne. Pour réfléchir (entre autres) sur le populisme, les frontières ou la notion d’universel à l'épreuve du mal. Bonnes écoutes ! Florent Latrive

COMPRENDRE

Pénélope et François Fillon
Pénélope et François Fillon
© AFP

Fast justice. Au lendemain des premières révélations du « Canard enchaîné » sur les rémunérations perçues par Pénélope Fillon, le Parquet national financier ouvrait une enquête préliminaire. Depuis 10 jours, auditions et perquisitions se succèdent de façon quotidienne concernant le "Penelopegate". Comment expliquer cette rapidité ? Explications avec le professeur de droit, Didier Rebu. (la Question du jour, 8 min)

Mondialisation et protection. Pour l’économiste et professeur au Collège de France Philippe Aghion, la France doit articuler l’ouverture au monde et la protection : accepter la tectonique de la concurrence et de l’innovation, mais soutenir et former sans compter ceux qui perdent leur travail. (L’Invité des Matins, 40 min)

Géographie positive. Trop optimiste, Michel Lussault ? Le géographe lui-même en sourit, lorsqu’il présente ses dernières réflexions sur une mondialisation qui génère de nouveaux espaces, les “hyper-lieux”. Des aéroports, des places, qui peuvent paraître standard mais reflètent en réalité une variété considérable de possibles. (la Grande table, 28 min)

APPRENDRE

Biface de Menchecourt-les-Abbeville, exposé à l'Exposition universelle de 1867
Biface de Menchecourt-les-Abbeville, exposé à l'Exposition universelle de 1867
- Didier Descouens

Un os dans le silex. Vers 1860, les scientifiques admettent que l'origine de l'homme remonte à des temps bien plus anciens que ceux décrits dans la Bible. Une machoire et de nombreux bifaces, trouvés à Moulin-Quignon, ainsi que la presse, ont joué un rôle décisif dans la diffusion de ces nouveaux savoirs. (La Fabrique de l'histoire, 53 min)

Sommeil évanoui. La connaissance scientifique de notre sommeil a profondément progressé depuis quelques dizaines d’années : neurosciences, capteurs et chercheurs spécialisés ont permis d’identifier des pathologies comme l’apnée, le manque (notamment à cause des écrans) ou même la sexsomnie. Et d’esquisser des moyens de les soigner. (La Méthode scientifique, 59 min)

Neuroéducation. Entretien avec la très médiatique institutrice Céline Alvarez, qui propose de s'appuyer sur les neurosciences pour remettre en cause les méthodes traditionnelles de l'enseignement scolaire. Avec comme but de mieux prendre en compte les capacités et les rythmes des enfants. (Les Discussions du soir avec Leili Anvar, 44 min)

(RE)DECOUVRIR

Hamlet, Thomas Ostermeier
Hamlet, Thomas Ostermeier
© AFP - Arthur Widak / Nur Photo

Génération Hamlet. Entre folie, rock’n roll et cruauté du monde, le metteur en scène Thomas Ostermeier revient sur son compagnonnage de longue date avec Lars Eidinger qui interprète Hamlet et Richard III sur les scènes parisiennes. Deux pièces éminemment politiques : «Nous sommes une génération Hamlet, une génération qui a une conscience politique, mais qui hésite à agir. » (La Grande Table, 27 min)

Le miel et les oreilles. Premier album, pour la chanteuse américaine de 28 ans, Kadhja Bonet. On sait peu de choses sur elle, sinon qu’elle a commencé par l’étude du violon, et a été biberonnée à Chostakovitch. Tant pis. Son chant, qui combine la douceur sucrée à la clarté, suffit à nous contenter.(L'Actualité musicale, 5 min)

"Levez les yeux, vous pourriez bien voir quelque chose". Emilie Chaudet dans son billet quotidien, rendait hommage à un jeune photographe de “l’extrême” qui s’est tué au cours d’une ascension. Il reste son regard. Aérien, souterrain, jamais entre les deux. Figé à 85 photos. Il avait 18 ans. (Les Petits Matins, 5 min)

LA CITATION

La citation de la semaine nous entraîne vers les ambiguïtés du corps, elle est de l’artiste plasticienne Sarah Jérome (Paso Doble, 20 min)

“Le corps est aujourd’hui une forme de territoire qui est à la fois un objet intime et un support de communication, d’auto-célébration, nous sommes dans une ère de la surveillance où l’on montre ce qu’on fait, ce qu’on est, sous forme d’avatar, et en même temps, on a besoin d’intimité, de se recentrer dans une cellule restreinte. Je trouve intéressante cette dichotomie qui caractérise l’homme.”

C’en est terminé pour cette semaine. En guise de conclusion troublante, écoutez donc l’histoire folle de Daphné, qui a rencontré un homme, est tombée enceinte… avant de découvrir toutes les autres vies, les autres femmes, les autres enfants de celui dont elle était follement amoureuse… (Les Pieds sur terre, 25 min). A la semaine prochaine !