Philosophie : qu'est-ce que le langage ?

Publicité

Philosophie : qu'est-ce que le langage ?

Comment la philosophie analyse-t-elle le langage ?
Comment la philosophie analyse-t-elle le langage ?
© Getty - Flashpop

Que serions-nous sans langage ? Sans cette faculté à questionner, raconter, plaisanter, qui définit la forme de vie humaine ? Le langage est partout. Mais comment la philosophie et la linguistique l'appréhendent-elles ? 10 émissions pour réviser ses connaissances sur la notion de langage.

Il n'est pas de moment de notre vie où nous ne sommes pas occupés à l'une de ces activités : lire, écrire, écouter, parler, à soi ou aux autres. Nous sommes immergés dans le langage ! Mais qu'est-il exactement ? De Platon à Rousseau, en passant par Leibniz qui posa le premier le projet d'une langue universelle, la philosophie a régulièrement cherché à le définir, à en saisir les différentes fonctions, jusqu'au moment où, au début du XXe siècle, Ferdinand de Saussure entreprit d'étudier la langue "en elle-même et pour elle-même" fondant ainsi une nouvelle discipline : la linguistique. 

Au sens large, le langage se définit comme un système de signes qui associe des mots selon des règles grammaticales précises, il renvoie à la faculté de raisonner, de nommer les choses et de communiquer avec autrui. On dit que le langage est le propre de l’homme, que celui-ci est un être parlant. Cela revient à distinguer le langage animal (celui des dauphins ou des abeilles, par exemple) du langage humain et à souligner la capacité créatrice de ce dernier : il permet d'inventer des mondes imaginaires ou de ressusciter des choses qui ne sont plus… On parle aussi d'un langage artistique. En plus de ses fonctions descriptives ou réflexives, la linguistique a également mis en lumière la fonction performative du langage : parfois, dire équivaut à faire (dire "Oui" à un mariage, c’est se marier).

Publicité

Mais le langage ne peut être réduit à la langue, qui elle-même n’est pas le discours, celui-ci se distingue de la parole, la parole ne se réduit pas aux mots, les mots sont plus que des lettres, les lettres existent sans les sons, les sons ne forment pas toujours des phrases, les phrases ne constituent pas à elles seules un langage… C'est parce que, si l'on essaie de penser le langage, on tourne facilement en rond, que cette sélection d'émissions propose un tour d'horizon des questions que cette notion soulève.

Qui était Néandertal et surtout comment parlait-il ? Apparu il y a 300 000 - 400 000 ans et disparu il y a 30 000 - 40 000 ans environ, on sait aujourd’hui que Néandertal pouvait développer un langage complexe. Les capacités de celui qui a précédé Homo Sapiens, plus proche de nous, autrement dit l’Homme moderne, ont-elles été jusqu'ici sous-estimées ? Cette émission rend compte d'une étude scientifique publiée en mars 2021 sur le sujet.

La Question du jour
8 min

Dans un texte intitulé Second discours écrit en 1753, Jean-Jacques Rousseau (1712-1778) nous donne à penser l'incroyable difficulté d'une opération qui nous semble aller de soi… Que de prouesses intellectuelles derrière une faculté aussi communément partagée ! Si, dans ce texte, Rousseau écarte l'épineuse question de l'origine du langage (que le philosophe qualifie d'embarrassante), il s'attache en revanche à analyser celle de la nature et de la fonction des langues. Cette émission propose un commentaire d'un extrait de ce texte de Rousseau par un professeur de philosophie.

Les Chemins de la philosophie
59 min

Par quelle magie une phrase peut-elle suffire à unir deux personnes ? Ou encore à baptiser un enfant ? Le langage serait-il doté d'une forme de superpouvoir qui fait qu'il ne serait pas qu'une parole, mais aussi un acte ? Si la parole peut être parfois opérative, elle amène à interroger les différents aspects du langage ordinaire. Cette émission propose des clés pour penser l'acte de parole à partir de l'analyse d'un certain nombre d'énoncés performatifs.

À réécouter : Parler, est-ce agir ?
Les Chemins de la philosophie
58 min

Le grammairien suisse Ferdinand de Saussure (1857-1913) entreprit d'étudier la langue "en elle-même et pour elle-même". Les distinctions qu'il a établies et les problèmes qu'il a soulevés ont permis non seulement de fonder la linguistique, mais aussi de renouveler la réflexion philosophique sur cette notion.

Deux minutes papillon
2 min

Pourquoi le sémiologue Roland Barthes (1915-1980) affirme-t-il que "la langue n'est ni réactionnaire, ni progressiste. Elle est fasciste, car le fascisme ce n'est pas d'empêcher de lire, c'est d'obliger à lire". Toute langue fige, classe, ordonne le monde dans des mots et enserre la pensée dans une structure, dans des règles. Cette émission propose de préciser en quoi consiste le pouvoir de la langue selon Roland Barthes.

Les Chemins de la philosophie
52 min

Au croisement de la philosophie du langage et de l’esprit, de la linguistique et des sciences cognitives, le philosophe François Récanati s’intéresse aux liens entre langage, pensée et communication et à ce qui distingue la pensée humaine et la pensée animale. "Un langage est un système de signes doué de sens, s’ils n’avaient pas de sens ils ne seraient pas des signes" dit-il. Mais qu’est-ce que le sens ? C’est la question qui occupe les philosophes du langage au XXIe siècle, depuis les travaux fondateurs des linguistes Ferdinand de Saussure (1857-1913) et Charles Sanders Peirce (1839-1914). Dans cette leçon inaugurale au Collège de France, François Recanati analyse la façon dont le le langage nous donne accès à des pensées, que sans lui nous ne pourrions former.

Les Cours du Collège de France
58 min

Dans le mythe de Theuth qu'il raconte dans Phèdre, Platon attribuait à l'écriture le pouvoir de faire oublier aux hommes ce qu'il savent. Quant à Rousseau, il l'accusait de faire disparaître l'intonation des voix. Y a-t-il un combat entre ces deux formes de langage que sont la voix et l'écriture ? Le philosophe Jacques Derrida (1930-2004) voyait dans toute l’histoire de la pensée occidentale le signe de l'oppression de l’écriture par la voix, l’oralité étant toujours première, l’écriture toujours seconde et méprisée. Cette émission propose d'expliquer la façon dont le philosophe au contraire avait choisi de défendre l'écriture contre la voix.

Les Chemins de la philosophie
57 min

Comment dire ce que vous voulons dire ? Quel choix de mots avons-nous à notre disposition ? Comment la pensée se fabrique-t-elle à partir de ces mots ? Voici quelques-unes des questions que le philosophe d'origine autrichienne Ludwig Wittgenstein (1889-1951) pose dans son Tractatus logico-philosophicus (1921) comme dans ses Recherches philosophiques (1953). Cette émission est consacrée à la façon dont ce philosophe grammairien a essayé de rendre transparents les usages de notre langage. 

Les Chemins de la philosophie
53 min

Que sait-on de notre petite voix intérieure ? Comment ce langage privé se manifeste-t-il ? Quelles en sont ses caractéristiques au niveau comportemental, physiologique et cérébral ? Quel est le rôle de cette parole intérieure chez l’humain ? Cette émission propose de se pencher sur cette forme de langage.

La Méthode scientifique
58 min

Les langues ne sont pas neutres, chacune colorie la littérature d’une façon si singulière et si intense qu’aucune œuvre ne peut être considérée comme indépendante de sa langue originelle. Pourtant, bien sûr, des transformations en forme de passerelles sont possibles, mais elles relèvent toujours d’une opération délicate : la traduction. Dans cette émission, la philosophe Barbara Cassin s'exprime sur cette opération que constitue la traduction, jeu subtil avec les mots, les phrases, le sens, les rythmes, les idées, qui exige de savoir faire avec les différences.

Matières à penser avec Frédéric Worms
45 min

Pour aller plus loin...