Publicité

Pierre Cardin : "Je dois à Christian Dior le sens du goût et de l'élégance"

 Pierre Cardin le 4 novembre 2014, dans son musée "Pierre Cardin Passé-Présent-Futur"
Pierre Cardin le 4 novembre 2014, dans son musée "Pierre Cardin Passé-Présent-Futur"
© AFP - Joël Saget

1992. Premier entretien de la série "A voix nue" avec le couturier Pierre Cardin qui évoque son enfance de petit immigré italien en France, ses débuts dans la couture à Vichy et sa grande détermination à percer et à faire carrière à Paris.

Dans ce premier entretien d' "A voix nue", Pierre Cardin raconte son arrivée en France depuis la Vénitie, sa famille fuyant l'Italie de Mussolini. Toutes les économies ont été dépensées dans cet exil. Il dit avoir souffert de cette vie de "petit réfugié" surnommé "le petit macaroni".

Les Italiens étaient considérés comme des "macaronis", c'est un peu comme les Arabes aujourd'hui. A cette période-là, il y avait énormément d'Italiens qui s'expatriaient.

Publicité

"A voix nue" avec Pierre Cardin 1/5. Diffusion du 27/01/1992

29 min

Pierre Cardin a passé ses 18 ans à Vichy, travaillant chez un tailleur.

Je voulais réussir, j'avais beaucoup d'ambition très jeune. Devenir quelqu'un , dans quelle direction je ne savais pas du tout, mais il fallait que j'aille à Paris. C'était le but !

Pierre Cardin arrive en 1945 à Paris pour aller travailler chez Paquin, une maison de couture où travaillaient à l'époque 1400 employés, "c'était hallucinant de voir toutes ces Rolls qui s'arrêtaient à 3 heures de l'après-midi pour voir les collections". Il y crée les costumes de "La Belle et la Bête", le film de Cocteau, pour cela, il s'était "idéalisé dans la Bête".

La direction m'a donné à faire les costumes de la "La Belle et la Bête". Je les ai faits entièrement de mes mains. [...] Je les ai d'abord réalisés sur moi. [...] Je me trouvais donc dans l'après-midi modèle et c'est comme ça que j'ai commencé une carrière par la suite qui m'a peut-être dirigé vers le théâtre et le cinéma. Cocteau à cette époque-là, était l'homme qui faisait Paris. Toutes ses sorties étaient décidées sur la réussite d'une soirée. C'était un homme extrêmement agréable et j'ai eu beaucoup de chance de le rencontrer. C'était vraiment un conte de fée de travailler pour Cocteau.

En 1946, à 24 ans, Pierre Cardin se retrouve avenue Montaigne chez Christian Dior qui montait sa propre maison de couture, "nous étions sept le premier jour, c'était un immeuble vide". C'est le début de la vague New Look, "le plus grand événement d'après-guerre sur le textile" : "Christian Dior a bouleversé les difficultés de la vie et du textile." Et ce fut un "triomphe" notamment outre-atlantique, une nouvelle silhouette de la femme était née.

Cardin ouvre ensuite sa propre maison en 1950, au 10 de la rue Richepanse dans le 8ème arrondissement de Paris.

C'était le lendemain des caves de Saint-Germain, la mode c'était saint-Germain-des-prés. Et moi, mon idée, c'était le grenier plus que la cave. Je voulais toujours être en contestation et j'ai commencé à faire des costumes de bal.

  • "A voix nue"
  • Première diffusion : 27/01/1992
  • Production : André Parinaud
  • Réalisation : Marie-Andrée Armynot
  • Indexation web : Odile Dereuddre, documentation de Radio France
  • Archive Ina - Radio France