Portrait : Pierre Loti, l'inclassable

Publicité

Pierre Loti, l'inclassable

Par

Vidéo | De l'officier de marine à l'artiste, de l'académicien à l'homme fantasque, du dreyfusard à l'antisémite, découvrez le portrait de l'inclassable Pierre Loti, écrivain, dessinateur et explorateur.

Tour à tour écrivain, marin, dessinateur ou explorateur, Pierre Loti était un personnage aux multiples facettes, aux multiples destins. À son image, sa maison est une incroyable succession d'ambiances, de l'univers japonais à celui de la Renaissance en passant par un toit de mosquée. Aujourd'hui fermée, la maison de Pierre Loti à Rochefort devrait bénéficier des fonds apportés par le Loto du patrimoine de Stéphane Bern pour être restaurée.

Le marin - l'artiste

1867, à 17 ans, Julien Viaud rentre à l’école navale. Il sera officier de marine pendant plus de 30 ans, sur son bateau il organisait des spectacles de cirque.  Acrobate, il était capable de faire des triples sauts périlleux.
Dès 1872, il commence à publier ses dessins et plus tard, ses aventures de voyages seront l’essence même de ses romans.
 

Publicité

« Il est, au milieu du Grand Océan, dans une région où l’on ne passe jamais, une île mystérieuse et isolée ; aucune autre terre ne gît en son voisinage et, à plus de huit cents lieues de toutes parts, des immensités vides et mouvantes l’environnent. » Pierre Loti en 1872 à propos de l'île de Pâques

L'académicien - l'homme fantasque

1888, Pierre Loti est élu à l'Académie Goncourt et trois ans plus tard c’est la consécration avec son élection à l’Académie française face à Émile Zola. En 1922, il reçoit même la Légion d’honneur.
Loin des tenues institutionnelles, Pierre Loti avait le goût du déguisement et orientaliste, il a ramené des tenues de la plupart de ses voyages. Il organise des fêtes mémorables dans son incroyable maison, décorée de différents styles.

Le Bourgeois - aux moeurs légères

Pierre Loti est issu d’une famille bourgeoise, protestante et pratiquante, comme le reflète la façade austère de sa maison de famille. Il s’est marié avec une bourgeoise bordelaise, Jeanne-Amélie-Blanche Franc de Ferrière. Il a eu toute sa vie de nombreuses amantes notamment lors de ses voyages et a aussi recours à la prostitution. Parallèlement, il fait venir sa maîtresse attitrée, Crucita, du Pays-Basque jusqu’à Rochefort et aura trois enfants avec elle. 

Le Dreyfusard - antisémite ? 

Trois pages de son livre Jérusalem ont été pointées du doigt à sa sortie en 1885, les propos qu’il y tient sont aujourd’hui qualifiés d’antisémites par plusieurs associations dont l’Union des Étudiants Juifs de France et SOS Racisme.
En 1894, éclate l’affaire Dreyfus. Officier, Pierre Loti ne peut pas s’exprimer publiquement sur la question. Mais dans sa correspondance privée, on retrouve des lettres où ses amis évoquent son parti-pris pour Dreyfus.

Le colon - contre les guerres coloniales

Pierre Loti participe à la colonisation en tant qu’officier de marine. Mais il a écrit plusieurs textes pour dénoncer les guerres coloniales. En 1883, il publie un article dans le Figaro dans lequel il dénonce les massacres de l’armée française au Tonkin (Vietnam). Il reçoit une sanction disciplinaire et doit rentrer en France. À sa mort, il aura droit à des obsèques nationales.

À lire : "Le racialisme de Pierre Loti était partagé par les élites intellectuelles, scientifiques et politiques"

À lire : L'incroyable maison aux mille vies de Pierre Loti joue sa survie

Avec les images des Musées de Rochefort, du Fonds audiovisuel de recherche ( FAR ) et de la Fondation Vendôme.