.
.
.  ©Getty - © Patstock
. ©Getty - © Patstock
. ©Getty - © Patstock
Publicité
Résumé

Chacun espère mais redoute aussi la sortie du tunnel, si sortie du tunnel de la pandémie il devait y avoir un jour, ce qui n’est pas sûr ! Qu’est-ce qui nous attend ? Nous en discutons avec Cynthia Fleury, philosophe et psychanalyste, et Jean Viard, sociologue.

avec :

Jean Viard (Sociologue, directeur de recherche associé au Cevipof-CNRS), Cynthia Fleury (Philosophe et psychanalyste, professeure au Conservatoire National des Arts et Métiers, professeure associée à l'Ecole des Mines de Paris et directrice de la chaire de philosophie à l'hôpital Ste-Anne).

En savoir plus

Que réserve le temps de la ré-ouverture ? Explosions de joie ou de colère ? Terrasses ouvertes ou société bloquée ? Le « réenchantement » dont parle Jean Viard ou le « ressentiment » que diagnostique Cynthia Fleury ? Nous en parlons avec l’un et l’autre et c’est important, car il y a urgence. Les ambivalences de l’ouverture ne seront pas seulement extérieures. Certes, il y aura dans la société et dans le monde les possibles concrets, mais aussi les obstacles et les problèmes qui reviendront, intensifiés. Mais il y aura aussi, et peut-être surtout, des ambivalences intérieures, psychologiques, générationnelles. La philosophe et psychanalyste, le sociologue, le savent bien. Qu’est-ce qui nous attend, qu’il y ait « sortie » ou non ? Mais c’est bien simple, et plus difficile qu’on ne croit : c’est, bien sûr, nous-mêmes ! 

Avec Cynthia Fleury, philosophe et psychanalyste, professeure titulaire de la chaire Humanités et Santé au Conservatoire national des arts et métiers, professeure associée à l'École nationale supérieure des mines de Paris (Mines-ParisTech), directrice de la chaire de philosophie à l'hôpital Sainte-Anne du GHU Paris psychiatrie et neurosciences et membre du conseil d'administration de l'ONG Santé Diabète et Jean Viard, sociologue, directeur de recherches associé au Cevipof-CNRS, spécialiste des temps sociaux (vacances, 35 h), mais aussi de l'espace (aménagement, questions agricoles) et de la politique.

Publicité

Comment j'ai appréhendé la pandémie

Moi, j'avais un livre effectivement qui tenait son long cours et j'ai, malgré tout, fait un exercice d'écriture collectif de l'évènement, c'est-à-dire que je me suis jointe à tous ceux qui ont produit des écritures dans l'événement lui-même, puisque je l'ai fait pour le journal Télérama (journal d'une confinée). Donc, à partir du moment où je faisais cet exercice-là, qui n'était pas nécessairement un exercice de réflexivité immense, [...] ça me paraissait important de passer par le logos, le discours, de produire un commun. Cynthia Fleury

Depuis le début de la pandémie, j'ai tout le temps été dans les médias, notamment à France Info, tous les jours (chronique Questions de société), [...] et, l'idée c'était de se dire, il se passe un événement absolument extraordinaire, on ne sait pas ce qui va se passer. Ça bouleverse nos certitudes, [...] et, au fond, qu'est-ce qu'un sociologue peut dire, chaque jour, pour essayer d'apaiser les peurs ? C'est comme ça que je suis rentré dans cette période. [...] Et, donc, c'est bien du coeur de la crise, avant sa sortie qu'on doit essayer d'en penser la sortie pour éviter qu'elle ne soit uniquement tragique. C'est ce que j'ai essayé de faire ! Jean Viard

Pour en savoir plus 

Sur Cynthia Fleury
La présentation de la philosophe par la Chaire de Philosophie à l'hôpital Sainte-Anne du GHU Paris psychiatrie et neurosciences
Ses publications disponibles sur le site cairn.info
• "Dépasser le ressentiment pour sauver la démocratie" une intervention de la philosophe et psychanalyste pour l'émission Les Matins de France Culture

L'OMS a considéré, ainsi que d'autres, qu'il y avait une infodémie qui pouvait produire encore plus de dégâts sur la santé psychique que les impacts d'un covid long. Donc, tout ça pour dire que, oui, moi, je crois véritablement à une action constitutive des sciences humaines et sociales. Cynthia Fleury

Sur Jean Viard
Sa page Wikipédia.
Ses publications disponibles sur le site cairn.info.
• "On estime que 10% des Français sont en train de changer de vie" un entretien du sociologue pour l'émission Le 7/9 de France Inter.

Le système dans lequel nous étions (avant) a affirmé qu'il était en fin de parcours. On a vu fonctionner les sociétés comme sous une loupe grossissante, et ça, pour un sociologue, c'est passionnant. On a vu des sociétés qui trouvaient des solutions, d'autres qui en perdaient. On a vu l'Allemagne aller plus vite que l'Italie, les régimes dictatoriaux d'Asie être efficaces, et les régimes populistes être lamentables. [...] Donc, c'est comme si la société, en dix-huit mois, était devenue un objet d'étude, fascinant, à toute vitesse, à grande échelle, visible par tout le monde. Jean Viard

À réécouter : Jean Viard : "Nous sommes une société de la discontinuité"

Extraits musicaux 

Morceau choisi par Cynthia Fleury : "Dead Editors" par Massive Attack & Roots Manuva - Album : Ritual Spirit - EP (2016) - Label : Virgin Records.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Second morceau choisi par Cynthia Fleury : "Tin Pan Alley (aka Roughest Place in Town)" par Stevie Ray Vaughan & Double Trouble - Album : Couldn't Stand the Weather (1984) - Label : Epic/Legacy

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Références

L'équipe

Frédéric Worms
Frédéric Worms
Frédéric Worms
Production
Jeanne Delecroix
Collaboration
Léa Nkamleun Fosso
Collaboration
Sandrine Chapron
Collaboration
Thomas Jost
Réalisation