Philippe Parreno et Daniel Buren
Philippe Parreno et Daniel Buren  - Photo. archives kamel mennour Courtesy the artists and kamel mennour, Paris/Lond
Philippe Parreno et Daniel Buren - Photo. archives kamel mennour Courtesy the artists and kamel mennour, Paris/Lond
Philippe Parreno et Daniel Buren - Photo. archives kamel mennour Courtesy the artists and kamel mennour, Paris/Lond
Publicité

Un court entretien comme une humeur du jour à partir de cette question : À quoi pensez-vous ? L'artiste plasticien Philippe Parreno répond au micro d'Arnaud Laporte.

Avec

Chaque matin, comme un avant-goût du grand entretien du soir, à 19 heures dans l'émission Affaires Culturelles (ou en podcast et à la réécoute), Arnaud Laporte interroge ses invités sur ce qui les occupe, les préoccupe dans l’actualité, leur quotidien ou leur pratique artistique. La question est simple : « À quoi  pensez-vous ? »

Aujourd’hui, avec Philippe Parreno, à l’occasion de l’ouverture de l'exposition  **"Daniel Buren/Philippe Parreno : Simultanément travaux in situ et en mouvement"  **qui réunit deux  artistes majeurs de la scène artistique française et internationale : Daniel Buren et Philippe Parreno  du 5 décembre au 27 février à la Galerie Kamel Mennour à Paris.  Mais sinon... à quoi pense-t-il ce matin ?

Publicité

Ce matin, je pense à un petit livre que j'ai eu le plaisir de découvrir au moment du début du confinement, qui était écrit par Emmanuel Coccia qui s'appelle "Métamorphose", un texte qui est très beau. Il aborde la connexion qu'on entretient avec le spectral et le vivant. Savoir qu'on est à la fois pensé par l'organisme qu'on ingère, les organisant constamment. Donc, on est neutre. Notre identité n'est pas délimitée par notre peau et notre enveloppe corporelle, mais elle est totalement et constamment entrain d'échanger des flux avec des autres non humains vivants comme nous. 

_Ç_a fait des années que ça m'intéresse d'essayer de rendre les choses beaucoup plus perméables aux flux, au monde,  qui entourent en général le huis clos de l'exposition. J'ai essayé d'ouvrir assez rapidement ça à d'autres flux, de sorte d'avoir des murs moins étanches aux bandes passantes qui nous entourent. 

L'équipe

Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Production
Alexandre Fougeron
Réalisation