Alain Damasio
Alain Damasio
Alain Damasio ©Getty - © Raphael Gaillarde
Alain Damasio ©Getty - © Raphael Gaillarde
Alain Damasio ©Getty - © Raphael Gaillarde
Publicité
Résumé

Un court entretien comme une humeur du jour à partir de cette question : À quoi pensez-vous ? Alain Damasio, écrivain, y répond au micro de Lucile Commeaux.

avec :

Alain Damasio (écrivain).

En savoir plus

Chaque matin, comme un avant-goût du grand entretien du soir, à 19h dans l'émission Affaires Culturelles, Lucile Commeaux, en remplacement d'Arnaud Laporte, interroge ses invités sur ce qui les occupe, les préoccupe dans l’actualité, leur quotidien ou leur pratique. La question est simple : "À quoi pensez-vous ?" 

Aujourd'hui avec l'écrivain Alain Damasio dont le roman jeunesse Scarlett & Novak a paru aux éditions Rageot. 

Publicité

"Je pense au "soulèvement des terres". C'est un mouvement qui a été initié par des militants de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes qui sont en train de préparer des actions directes pour récupérer des terres un peu partout en France, des terres dédiées à des entrepôts, des terres artificialisées, des terres pour la paysannerie industrielle. Je trouve ça très chouette cette façon de reprendre la main, de se réapproprier la lutte par le territoire, par le terrain, par les terres. Je trouve qu'on parle beaucoup de la Terre avec un grand T et pas assez de la terre avec un petit t. J'ai l'impression que c'est par ces archipels, ces petites zones de terre sur lesquelles on va se battre, qu'on va pouvoir aussi changer ce monde et essayer de le faire virer vers ce qu'on appelle le "post-capitalisme." 

Je pense aussi pas mal aux jeunes parce que j'ai vraiment l'impression que, dans cette période, on les a lâchés. _ _Le taux d'anxiété chez les étudiants est quasiment à 25%, les gamins se suicident et la seule réponse du gouvernement, c'est de mettre des barreaux aux fenêtres des CROUS. Comme si en barrant les conséquences, on allait traiter les causes. J'ai le sentiment ce matin de vivre dans un monde de vieux qui défend, favorise, protège les vieux et qui ne se préoccupe pas du tout de la vitalité de cette jeunesse. Ils sont nés au début du 21ème siècle, ils ont pris le virage du millénaire et se retrouvent, vingt ans après, dans un monde qui ne leur donne pas beaucoup de perspectives.

Ces deux pensées sont liées à des possibilités d'ouverture, des possibilités de brèches à percer dans le mur vers lequel on fonce. C'est la question de l'"empuissantement". On peut reprendre de la puissance en menant des combats locaux et en permettant aux jeunes de s'inscrire dans ces combats.

J'ai 50 ans, et j'ai vraiment le sentiment, comme beaucoup de gens, de laisser un monde salopé à cette génération, un monde qu'il va leur falloir réparer."

Alain Damasio, le mardi 2 mars 2021

À réécouter : Alain Damasio : "Je voudrais être lanceur de pistes plutôt que lanceur d'alerte"

Références

L'équipe

Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Production
Alexandre Fougeron
Réalisation