Marianne Alphant
Marianne Alphant
Marianne Alphant - © John Foley/P.O.L
Marianne Alphant - © John Foley/P.O.L
Marianne Alphant - © John Foley/P.O.L
Publicité
Résumé

Un court entretien comme une humeur du jour à partir de cette question : À quoi pensez-vous ? Marianne Alphant, romancière, y répond au micro de Lucile Commeaux.

avec :

Marianne Alphant.

En savoir plus

Chaque matin, comme un avant-goût du grand entretien du soir, à 19h dans l'émission Affaires Culturelles, Lucile Commeaux, en remplacement d'Arnaud Laporte, interroge ses invités sur ce qui les occupe, les préoccupe dans l’actualité, leur quotidien ou leur pratique. La question est simple : "À quoi pensez-vous ?" 

Aujourd'hui avec l'écrivaine Marianne Alphant, dont le dernier roman César et toi a paru aux éditions POL :

Publicité

"Ces temps ci, en me réveillant, je pense à la banlieue. J'y habite depuis très longtemps, elle m'est familière, je suis habituée à son paysage, à son usage. Le confinement a provoqué une espèce de redécouverte. Il y a eu d'abord l'épisode du "1 kilomètre autour de chez soi". On commence sans enthousiasme et, en fait, on constate que c'est une zone de découverte assez passionnante. 

Et puis il y a eu l'élargissement à 20 kilomètres, qui a eu un effet assez sidérant.

On trace un cercle autour de soi et on est stupéfait de ce qu'il renferme. Comme c'est délimité, on part en reconnaissance. S'il n'y avait pas eu cette désignation à l'intérieur d'un cercle, je n'aurais pas eu l'envie, l'idée, d'aller, par exemple, à Jouy-le-Moutier ou à Chanteloup-les-Vignes, à Andresy, à Triel, à Vernouilley. Là, tout à coup, avec l'attraction de Paris qui s'amenuisait, ces lieux redevenaient possibles. 

[...]

Même quand on y vit depuis très longtemps comme moi, la banlieue est un territoire assez confus, une géographie bizarre. Une ville comme Paris, ça se maîtrise. La banlieue, ça ne se maîtrise pas. Vous êtes à Argenteuil et puis presque aussitôt - et vous ne savez pas comment - vous passez dans une autre banlieue. Vous êtes à Bezons, vous êtes à Epinay, à Franconville, à Sannois, à Houilles, à Cormeilles. La banlieue est une sorte de nappe sans démarcations avec, évidemment, plein de variations internes. C'est une expérience géographique étrange. C'est aussi une expérience historique. C'est un très très grand désordre, donc il faut aimer le désordre. 

J'ai fait une expérience du désordre, une expérience absolument fascinante."

Marianne Alphant, le vendredi 26 février 2021

Références

L'équipe

Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Production
Alexandre Fougeron
Réalisation