Edouard Baer au Festival de Cannes (2008)
Edouard Baer au Festival de Cannes (2008)
Edouard Baer au Festival de Cannes (2008) ©AFP - Fred Dufour
Edouard Baer au Festival de Cannes (2008) ©AFP - Fred Dufour
Edouard Baer au Festival de Cannes (2008) ©AFP - Fred Dufour
Publicité
Résumé

Un court entretien avec un artiste à partir de cette question : à quoi rêvez-vous ? Edouard Baer, metteur en scène, comédien et réalisateur y répond au micro d’Arnaud Laporte.

avec :

Edouard Baer (Acteur, réalisateur, scénariste).

En savoir plus

Après avoir exploré les pensées matinales des artistes la saison passée, Arnaud Laporte s’intéresse cette année à leurs rêves. Un court entretien avec l’invité que l’on retrouve le soir même à 19h dans Affaires Culturelles, pour un moment éminemment subjectif.

Aujourd’hui en compagnie, d’Edouard Baer à l’occasion de la sortie de son film Adieu Paris avec Pierre Arditi, Jackie Berroyer, François Damiens, Gérard Depardieu, Isabelle Nanty et Benoît Poelvoorde, en salles le 26 janvier. A quoi rêve Edouard Baer ?

Publicité

"Je ne me souviens pas de mes rêves. Je crois me souvenir, mais c'est le rêve d’un autre jour ou le rêve de quelqu'un d'autre souvent. […] Dans des traditions juives ou même dans des traditions africaines, on dit que la journée commence la veille, donc on a tort de ne pas se souvenir de ses rêves par ce que c’est le début de la journée."

"Le rêve, dans un sens un peu enfantin, c'est une façon de renoncer à l'action, parce que si on rêve on croit que les choses vont arriver malgré nous ou qu’en restant assis les choses vont nous tomber dessus. On a des envies, des désirs, des goûts et des espérances, mais des rêves pas tellement. J'ai des espérances, à défaut de combats, des espoirs…"

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

🎧 Pour retrouver Edouard Baer en grand entretien dans les <em>Affaires Culturelles</em> d’Arnaud Laporte, c’est par ici ▼

À lire aussi : Édouard Baer : "L'improvisation, ce n'est pas que du texte, c'est du mouvement, du sentiment"