Edgar Morin en 2001
Edgar Morin en 2001 ©Getty -  Sophie Bassouls / Sygma
Edgar Morin en 2001 ©Getty - Sophie Bassouls / Sygma
Edgar Morin en 2001 ©Getty - Sophie Bassouls / Sygma
Publicité

Cinquième et dernier entretien de la série "A voix nue" avec Edgar Morin qui passe en revue les grandes étapes de sa vie, donne son opinion sur la nécessité de pardonner face aux crimes contre l'humanité et enfin en cette année 1999 dit son espérance d'un "tournant de civilisation".

Dans ce dernier entretien de la série "A voix nue" enregistrée en 1999 et diffusée en janvier 2000, Edgar Morin s'explique sur son refus de voter pour François Mitterrand en 1981 bien qu'il l'ait côtoyé pendant la guerre. "Le Mitterrand que j'ai connu jeune m'a beaucoup plu par sa bravoure, il avait un côté chevaleresque, il était très fort" reconnait-il. Il disserte sur le nécessaire pardon dans un conflit pour sortir de "la chaîne sans fin du massacre".

Le penseur s'insurge contre le règne du profit, la technocratie et la bureaucratie qui constitue selon lui une "forme de la nouvelle barbarie". Il dresse un état des lieux de tous les maux de notre civilisation et appelle à un sursaut de solidarité.

Publicité

C'est une course de vitesse parce que les forces de destruction, de manipulation et de mort sont très puissantes, mais les autres sont encore dispersées, tout n' est pas encore perdu puisque comme dit Hölderlin "Plus croît le péril, plus croît ce qui peut sauver" et à mon avis peut-être réussirons-nous à faire un tournant de civilisation et peut-être pas, mais enfin il faut agir dans ce sens-là.

  • "A voix nue" avec Edgar Morin 5/5
  • Première diffusion le 28/01/2000
  • Producteur : Marie-Christine Navarro
  • Réalisation : Pierrette Perrono
  • Indexation web : Odile Dereuddre, de la Documentation de Radio France

L'équipe