Edgar Morin dans les années 1970
Edgar Morin dans les années 1970 ©AFP - MICHELE BANCILHON / BANCILHON /
Edgar Morin dans les années 1970 ©AFP - MICHELE BANCILHON / BANCILHON /
Edgar Morin dans les années 1970 ©AFP - MICHELE BANCILHON / BANCILHON /
Publicité

Deuxième entretien avec Edgar Morin dans la série "A voix nue" en 1999 dans lequel le sociologue parle de la mort de sa mère, un "Hiroshima" qui l'a fait devenir ce qu'il est. Il aborde aussi la question de ses engagements politiques.

Dans ce deuxième entretien de la série "A voix nue", Edgar Morin se plonge dans son enfance marquée par la maladie cardiaque de sa mère et son décès quand il avait à peine 10 ans. Il parle de son "chagrin secret" car on lui a caché cette mort et son deuil ne s'est pas accompli. Il raconte comment par la suite il a "identifiée à la lune" la figure de sa mère.Edgar Morin revient ensuite sur la deuxième guerre mondiale, son entrée en résistance et comment il se définissait en tant que"communiste de guerre". Sur son engagement politique, il compare le parti à une "puissance maternelle et paternelle", c'était "une sorte d'Arche de Noé." Il rappelle aussi sa position à part pendant la guerre d'Algérie.

J'ai tellement incorporé la mort de ma mère, je sais tellement bien que si ma mère n'était pas morte, je serai autre. Je ne peux pas dire qui je serais mais je ne serais pas qui je suis. J'ai l'impression que la mort de ma mère fait partie de moi, que je n'arrive pas à me concevoir ce que j'aurais été si ma mère était vivante. D'un côté je la regrette infiniment et d'un autre côté je peux me dire mais je ne peux pas regretter d'être ce que je suis.

Publicité
  • "A voix nue" avec Edgar Morin 2/5
  • Première diffusion le 16/11/1999
  • Producteur : Marie-Christine Navarro
  • Réalisation : Pierrette Perrono
  • Indexation web : Odile Dereuddre, de la Documentation de Radio France

L'équipe